#28585
bzobzo
Participant

44 minutes très exactement que j’ai terminé mon message juste au-dessus

pourtant j’ai l’impression que c’était il y a une éternité déjà,
une éternité de plaisir et d’orgasmes,
ma pratique décolle toujours plus, il n’y a plus rien qui me retient,
plus rien qui me retient,
ma prostate est un moteur sur-puissant
qui se met en route à la moindre sollicitation,
qui m’envoie valdinguer dans la stratosphère en un clin d’oeil

après la main enveloppant le sexe,
après la main par derrière avec quelques doigts enfoncés dans le fondement,
après un doigt bien enfoncé par-devant dans mon petit trou de balle
le reste de la main posé sur le périnée, sous le scrotum, enfin sur toute cette zone,
une nouvelle variation, j’élargis encore ma gamme
peut-être la meilleure de toutes mes trouvailles, je suis enthousiaste,
cela a l’air, en tout cas, très très prometteur,
je suis excité comme une puce

la main posée juste à côté des couilles frottant vaguement contre l’une,
un doigt ou l’autre, de temps à autre changeant de position,
pressant un tout petit plus contre, voire pas du tout
tout en nuances, en léger appui, pression légère
mais dans cette zone tout autour des parties génitales

les effets sont tout simplement stupéfiants, je n’en revenais pas,
j’applique mes contractions, les sensations semblent être du pur aneroless à 100%
ou alors tellement proches que c’en est bluffant
et pourtant je sens clairement qu’il y a boostage, décuplement des sensations,
de par la position de la main à proximité

c’est subtil, sophistiqué et tellement progressif,
tellement tellement progressif dans l’augmentation de la tension sexuelle,
je retourne de ce pas explorer ce nouveau pan

et c’est valable aussi dans la zone anale,
la main donc plus directement enfoncée dans mon fondement
mais installée dans la zone , un ou deux doigts légèrement dans la raie,
parfois un peu plus enfoncée, parfois pas du tout,
on peut faire varier à l’infini en bougeant légèrement les doigts

je me rends compte qu’après avoir utilisé les mains comme je l’ai fait depuis quelque temps
dans la zone anale et de mon sexe,
directement en contact, fortement en contact même,
je découvre là peut-être la meilleure façon d’exploiter ces zones,
une façon tellement plus subtile, plus riche et plus variée

et où il y a moyen d’obtenir une progressive augmentation de la tension sexuelle
avec une facilité déconcertante