#28670
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Epicture,

Content d’apprendre que tu t’épanouis de plus en plus dans tes relations de couple, c’est super. Je suis heureux pour vous.

Mais bon tout ça c’est pas du massage conventionnel,

Je ne pense pas qu’il y ait un dogme du massage conventionnel. Le seul but, le but ultime est le plaisir, et un plaisir autre et différent que le plaisir pénien. Alors peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse.
Je rajouterai que tout ce qui est de nature à éveiller ton corps à cette découverte est favorable à ton cheminement. Aujourd’hui c’est comme ça, qu’en sera t’il demain???
Comme tu le dis à juste titre:

Ce qui est incroyable, c’est que malgré toutes les similitudes, chacun trouve son propre cheminement

Il est probable que ce que tu qualifies aujourd’hui de massage non conventionnel t’y mène finalement. Et quand bien même ce ne serait pas le cas, quelle importance?
Tu as découvert le plaisir prostatique qui t’apporte beaucoup de plaisir, et je gage que tu n’en es qu’au début. Tes ébats amoureux avec ta femme prennent une tournure tout à fait exceptionnelle qui vous convient à tous les deux.

Que demander de plus?

Je dis ça parce que semble-t-il, seul le massage « conventionnel » conduit au super O

Andraneros notre gardien du temple répondra mieux à cette question, mais il ne me semble jamais avoir lu ça???

J’utilise cette idée de féminin plus pour faciliter la compréhension de mes lecteurs, que par conviction de la similitude de mes sensations à celles d’une femme. En fait je n’en sais rien

J’ai peut-être un début de réponse, une chose qui m’est apparu il y a tout juste quelques instants alors que je réfléchissais à cette notion de vaginus évoqué par Naomi. Je pense que si j’ai ressenti cette notion, c’est parce que le point de départ du plaisir prostatique et la prostate justement, et où se situe la prostate???? Je pense approximativement à la place du vagin. J’ai ressenti cette sensation de vaginus lors d’une séance, parce que je ne ressentais pas le plaisir dans mon anus, ni dans cette zone. J’ai du mal à exprimer vraiment ce que je veux dire, mais grossièrement, mon anus me semble étranger au plaisir que je ressens, et pourtant c’est par lui que je passe.
Cette réflexion peut t’apporter des éléments de réponse dans le sens où ce que tu ressens est très intérieur, comme chez les femmes, et bien différent de ce que nous pouvons connaître nous autres hommes. C’est peut-être pour cette raison que tu associes tes sensations à des sensations féminines.