#28716
AndranerosAndraneros
Modérateur

C’est fantastique @jieffe. J’ai l’impression que depuis le 11 juin tu es aspiré dans une monstrueuse spirale orgasmique. Tu sembles passer par une phase de progression exponentielle. Je remarque que c’est la deuxième fois que tu utilises l’adjectif « violent » pour décrire tes orgasmes. La première était le 12 juin dans une comparaison. C’est la première fois que tu l’utilises dans une expression absolue. Tu semblais encore sous le coup de l’urgence ce matin pour nous offrir ton témoignage avant même peut-être de finir ton café. Tu as vraiment changé de stature orgasmique !

 Le premier orgasme a été…violent. Quasi immédiat, pas eu besoin de quelconque technique de respiration, contractions ou autres. Non, il est parti direct, accélération tonitruante et dépassement de vitesse. Atomisé que j’étais…

Tu décris ce moment comme si ton orgasme était déjà en toi avant même la première stimulation. Si cette expérience se reproduisait régulièrement à l’occasion de tes prochaines sessions, ce serait le signe d’une reprogrammation (« rewiring ») très profonde susceptible de te conduire très loin de que tu connais.

Les orgasmes qui ont suivis… ont été moins intenses, mais très (très) intenses tout de même.

Si tes orgasmes « très (très) intenses » sont moins intenses que ce que tu as vécu pendant le premier, il était vraiment exceptionnel. Mais j’ai l’impression que tes orgasmes « normaux » qui ont suivi étaient en fait au niveau, voire au dessus, de tes précédents orgasmes « exceptionnels ».

Je ne sais pas combien il y en a eu, mais ils se sont enchaînés les uns derrière les autres, presque sans temps mort, durant 1h20. Ma plus longue séance à ce jour.
Ils se sont donc enchaînés sans temps mort, jusqu’à ce qu’ils se calment pour de bon. C’est à ce moment là que j’ai décidé d’arrêter, mais je pense que j’aurais pu continuer.

Et tu dis que tu aurais pu continuer si tu l’avais voulu ! J’ai l’impression qu’en ce moment tu es en plein conditionnement orgasmique et que la phase d’imprégnation intensive porte ses fruits au-delà même de ce que j’espérais pour toi. C’est fantastique. Je suis vraiment heureux de constater ton bonheur et ta joie.

Pffff, c’est magique.
C’est magique.

Bien sûr ! Mais c’est toi le magicien @jieffe. Tu vis la récompense de ton application et de ta patience.

Il est possible qu’une telle succession d’orgasmes profonds te fasse travailler des muscles qui n’ont pas (encore) l’habitude de subir de tels efforts, surtout si tu enchaînes les sessions. Il serait donc normal que sentes quelques courbatures sans que cela ne soit le signe d’un problème. Si c’est le cas tout s’efface avec quelques jours de repos. J’ai connu de tels passages et je suis toujours en vie.

Bon cheminement @jieffe.