#28753
bzobzo
Participant

l’impact de la stimulation prostatique sur les comportement sexuel masculin et particulièrement son rôle dans l’abandon de la masturbation manuelle du pénis chez les utilisateur d’aneros

une fois qu’on obtient un plaisir prostatique, intense, répété,
cela nous emmène beaucoup plus loin et beaucoup plus souvent,
la jouissance prostatique peut durer de longues minutes
alors qu’une éjaculation, c’est intense certes mais c’est quelques secondes
et peu répétable,
et puis il y a tous les préliminaires avec la pratique prostatique
qui apporte aussi beaucoup de plaisir,
une fois qu’on a un certain niveau, on le ressent dans tout le corps dès le premier instant

dès lors quand on se rend compte que se branler, c’est se priver pour quelque temps
de la puissance de ces orgasmes prostatiques,
le temps que notre libido se recharge suffisamment,
on préfère préserver ses forces et les dilapider là où c’est le plus intéressant

les activités sexuelles en solo en tout cas,
on puise dans le même réservoir quelle qu’elle soit, cette activité
dès lors quand tu lâches ton coup,
c’est plusieurs jours avec des orgasmes prostatiques moins puissants,
enfin le laps de temps dépend de l’âge et varie d’une personne à l’autre, bien sûr