#28754
bzobzo
Participant

ça y est, je suis retourné vers mes occupations habituelles

évidemment mon corps préfère cela, du plaisir qui monte par le fondement
qui se répand dans toute ma chair, m’illumine le cerveau,
plutôt que d’être penché au-dessus de la baignoire à récurer une poubelle
avec très rapidement un horrible mal de dos
parce que je ne supporte pas ce type de position penché en avant

un peu visser aussi, nettoyer, ranger
et là maintenant je me suis remis à poil,
les titillements dans mon fondement ne se sont pas fait attendre,
me voilà assis sur ma main, la paume et les doigts enveloppant la fesse
et j’applique d’amples , puissants et lents, très lents coups de rein,
des mouvements de pénétration synchronisés avec des contractions,
la main joue comme un pivot
et leur donne une efficacité redoutable,
j’y vais très très lentement,
je veux déguster chaque millimètre de la progression,
je sens les parois de mon vaginus frémissant au fur et à mesure du passage,
comme je suis excité,
j’ouvre les yeux pour voir mon sein dans ma paume
qui l’enveloppe, le serre, comme il aime cela, le bougre,
je vois un coup de rein plus bas et en même temps le sens à l’intérieur de moi

je bouge un peu les doigts, je les dirige vers l’entrée,
en enfonce deux dans mon anus,
la réaction ne se fait pas attendre, des ondes de plaisir qui se dispersent de tous les côtés,
je râle de plus en plus fort

j’arrête, rien ne presse, tout est ma disposition,
quand je veux, comme je veux désormais,
aucun raison de ne pas prendre son temps,
déguster tout cela lentement, lentement