#28795
AndranerosAndraneros
Modérateur

@Happy Elis tu es un autre Lucky Luke du questionnement prostatique. Ton enthousiasme est formidable.

Chapitre beurre de karité
Le beurre de karité est avec l’huile de coco un lubrifiant souvent nommé et bien apprécié selon les forums spécialisés. Les deux sont naturellement mous à température ambiante (comme le beurre) et visqueux ou liquides à température du corps. Ils sont figés quand ils sont au réfrigérateur. Ils sont lubrifiants, un peu moins que les meilleurs lubrifiants spécialisés. Leur viscosité naturelle leur permet de durer beaucoup plus longtemps que d’autres lubrifiants (chez moi utilisé en quantité suffisante le beurre de karité tient parfaitement toute la nuit).

Je mets mes masseurs en plastique au congélateur avant de les tremper dans le beurre de karité fondu au micro-ondes pour les enduire d’une couche à peu près régulière sur toute leur surface. La manœuvre est très facile à faire, rapide et répond parfaitement à mes besoins. Tu peux augmenter l’épaisseur de la couche de lubrifiant en répétant l’opération après avoir attendu quelques minutes que la couche précédente soit bien figée. Je conserve mes masseurs lubrifiés au congélateur prêts pour la prochaine utilisation sans problème de durée.

Comme je l’explique, les masseurs en plastique ne stockent que peu de froid, contrairement aux masseurs métalliques. Cette caractéristique te permet de les insérer dès la sortie du congélateur puisque, même froids, ils reviennent très vite à la température du corps. Si tu attends quelques très courtes minutes tu peux même les insérer à température ambiante tout en conservant l’avantage de la couche de lubrifiant bien répartie sur le masseur. Je n’ai jamais constaté de particules givrantes susceptibles de blesser la paroi anale. Je n’ai jamais eu le moindre problème à ce sujet depuis que j’utilise cette méthode.

Le beurre de karité réchauffé ne brûle pas puisque je le réchauffe au minimum pour qu’il fonde. Pour contrôler ce risque, je réchauffe le beurre de karité dans un bocal en verre. Si je ne peux pas tenir ce bocal entre mes doigts parce qu’il est trop chaud, j’attends de pouvoir le faire avant d’y plonger mes masseurs. Ainsi la température est toujours contrôlée. En outre, après immersion, je remets le masseur au congélateur pour accélérer la fixation du lubrifiant. Le beurre de karité présent sur la masseur est toujours figé quand j’insère le masseur.

Chapitre hémorroïdes
Tu as raison de mentionner cet événement. Cela me permet de rappeler que les Peridise de la gamme Aneros sont en réalité des masseurs créés à l’origine par la société High Island Health (HIH) fondée en 1997 pour fabriquer des produits paramédicaux de massage anal et prostatique. L’un de leurs produits est un masseur appelé Peristal destiné à soulager les personnes souffrant d’hémorroïdes. C’est ce modèle qui est vendu sous le non Peridise dans la gamme Aneros spécialement créée pour distribuer les masseurs sur la base du plaisir orgasmique qu’ils peuvent générer.

Chapitre traumatismes
Il me semble, à la lecture des forums spécialisés, que de nombreux personnes à la recherche du plaisir prostatique sont engagées dans cette voie pour des causes qui ont eu sur leur vie les mêmes effets que ceux dont tu souffres. Fragilisées dans leurs relations avec les autres, fragilisées dans la perception de leur propre personnalité, elles sont tentées par une pratique solitaire qui semble offrir une voie de réconciliation avec elles-mêmes et par ce biais un moyen de mieux vivre leurs relations avec les autres.

Donc le massage prostatique est devenu quelque chose de vraiment positif dans ma vie et que j’accueille comme quelque chose qui m’apporte des orgasmes puissants tels que je n’en avais jamais connus et j’ai pourtant connu plus d’une centaine de mec… ce qui est peu mais quand même… Ça m’a permis de gagner en indépendance dans la mesure ou je comprends que mon corps peut me faire du bien et que je ne suis pas dépendant d’un autre mec pour ça…
Ça a vraiment fait évoluer ma sexualité, mon rapport au plaisir, et mon rapport a l’autre…

C’est la grande découverte que j’ai faite comme de nombreux pratiquants. Après une vie évidemment très différente de la tienne je partage ta conclusion.

Donc @AdamNXPL et @andraneros peut-être que c’est un sujet pour un article lié à la sexualité masculine qui pourrait explorer l’impact de la stimulation prostatique sur les comportement sexuel masculin et particulièrement son rôle dans l’abandon de la masturbation manuelle du pénis chez les utilisateur d’aneros (ou sans aneros aussi ça fonctionne)

Ne crois-tu pas que cet article est déjà écrit à travers les témoignages, les questions et les réponses que tu peux lire dans le forum « Aneros et plaisir prostatique » ? Ne crois-tu pas que tu contribues à son écriture depuis que tu participes à ce forum ?

Je réfléchis trop je sais

En aucun cas. On ne réfléchit jamais trop, à l’exception de quelques situations d’urgence où la réflexion cache en fait l’hésitation sur la conduite à tenir. La preuve @epicture a ouvert ce fil de discussion « Prostate et philosophie ». Tu n’es pas le seul à te poser des questions sur ce que la jouissance prostatique fait naître chez ceux qui la découvre.

mais c’est un sujet passionnant qui peut aider de nombreuse personne a découvrir leur sexualité et aider des gens qui n’ont que très peu voir pas du tout de rapport sexuel…

Je partage ton opinion et je pense que je ne suis pas le seul.

Chapitre tétons
Les petites pompes à tétons utilisées régulièrement peuvent contribuer à améliorer la perception de tes pointes de seins en accroissant provisoirement leur sensibilité et donc leur existence consciente. Peu à peu ton cerveau intègre que tu peux être sensible à la stimulation aussi sur ces deux zones.
Attention régulièrement signifie souvent sur des périodes courtes (10 à 20 minutes) pour ne pas bloquer la circulation sanguine, jamais sur des périodes longues.
La pratique de sessions de massage prostatique est propice au réveil des tétons. Avec le temps les résultats peuvent être spectaculaires. C’est le cas chez moi.

Chapitre méthode

je viens de relire le traité de l’aneros et c’est comme si je n’avais pas lu le même livre il y a quelque mois…
C’est fou !

Sur ce point aussi tu n’es pas le seul. N’hésite pas à lire et relire le Traité d’Aneros » et à le mettre en perspective avec ton expérience récente et les conseils qui te sont adressés directement ou non. Les exercices du périnée sont très importants pour de nombreux débutants mais effectivement les contractions volontaires doivent être aussi légères et naturelles que possible.

si j’en crois ma lecture je sais que ma prostate a ressenti déjà pas mal de vibration et tremblement seulement je n’avais pas la bonne méthodologie… d’ou le plafond de verre… j’ai hâte de re-tester du départ
mon corps me dit presque que le chemin s’ouvre enfin… si seulement j’avais relu ce bouquin y a deux mois…

Je suis moi aussi persuadé que tuas déjà bien entamé ton cheminement. Si tu sais repartir sur de bonnes bases, si tu sais te connecter à TES sensations en l’absence de toute attente, tu devrais rapidement nous combler de joie avec tes progrès vers le super O’. N’aie pas de regrets. Tu as 30 ans, d’autres on fait la même découverte à 50 ou 70 ans !

Je partage l’opinion de @jieffe. Tu n’as pas besoin d’un « maître » mais d’une méthode. Bon cheminement @Happy Elis.

(Mon message est long mais tes questions sont nombreuses!)