#28872
bzobzo
Participant

je n’ai plus rien écrit dans ce fil depuis 36 heures
mais cela ne veut pas dire que je suis resté inactif,
ce serait mal me connaître,
j’ai le feu au cul, j’ai soif de plaisir
et j’adore explorer cette part d’ombre de moi-même
que j’éveille à chaque fois

j’ai merveilleusement progressé, j’avance à grands pas,
le chemin est tellement long, le chemin n’a pas de fin
mais je suis bien en route
et la consistance commence à poindre, je la désirai de toutes mes forces
car dans ma pratique avec masseur, elle était là,
je l’avais acquise
et je sais comme il est délicieux
quand il y a une tranquille confiance en ses moyens qui naît,
quand on sait qu’il n’y a pas de limites, quand on le vit tous les jours dans sa chair
quand notre pratique nous emmène quasi systématiquement
dans des territoires encore non répertoriés, des sensations nouvelles,
j’ai eu une période comme cela dans ma pratique avec masseur, les derniers mois
et c’était magique

planté sur mes doigts, assis sur ma paume, je prends un plaisir fou,
dansant lascivement avec mon bassin sur ces petits bouts de chair comme des lutins,
enfoncés en moi,
me caressant de l’autre main,
je suis vite habité par un feu qui me fait hurler comme un matou copulant,
la conjugaison des doigts et des contractions,
la prostate servant d’entremetteuse, de chamane
libérant dans ma chair ses sorcelleries

le féminin en moi, est déchaîné, volcanique, totalement éveillé, chevauchant,
elle est là tout entière, je la sens tout entièrement en action,
c’est divin comme sensation, c’est incroyable comme sensation

j’ai tout cela en moi, dans mes profondeurs
mais oui, c’est moi là, c’est moi qui éprouve tout cela, là dans l’instant,
dans mes organes, dans mes muscles, dans mes membres, dans mes sens, dans mon sang
elle est là, elle est aux commandes,
elle est dans ma chair,
je la sens vivre dans ma chair

et puis maintenant cela s’est clairement scindé,
j’ai désormais une toute autre façon de pratiquer aussi,
ma façon principale, en fait,
mes mains ne touchent plus, n’effleurent même plus la zone de mon sexe,
juste tournoient autour, passent tout près
étonnant à quel point c’est plus puissant ainsi

idem pour la main par derrière,
je fais désormais comme décrit juste au-dessus
des séances à part assis sur ma main, les doigts plus ou moins enfoncés dans le cul
mais là dans cette façon de pratiquer à nouveau 100% aneroless,
la main vient parfois se mettre sur la fesse
pour mieux sentir la houle de mon bassin,
sentir les va et vient des contractions
mais n’effleurent plus du tout la raie du cul, n’entrent plus du tout dans mon anus

j’ai senti ainsi une réelle cohérence de toutes le sensations éveillées,
dans n’importe quelle partie de mon corps où mes mains se baladent,
une véritable synergie en action,
des ondes de plaisir, des vagues de chaleur ruisselant de partout,
pour se réunir en un flux puissant,
chaotique et harmonieux à la fois,
calme et déchaîné à la fois

c’est plus lent mais c’est bien là, cela s’éveille simplement plus progressivement
et ainsi je peux pratiquer aussi au lit,
cela tient la route aussi bien dans mes micro-séances
que dans des séances plus longues couché

je crois que je vais pouvoir sortir de cette zone
de questionnements et d’hésitations techniques intenses,
le but est atteint,
j’arrive à obtenir maintenant le maximum de mes différentes trouvailles,
j’ai fait le tri, j’ai optimisé,
j’ai scindé en deux façons de faire totalement différentes
aux sensations aussi totalement différentes,
toujours dans une optique de privilégier au maximum la qualité des sensations

intégrer ce qui pouvait être intégré à ma pratique en aneroless,
et mis au point une façon de pratiquer avec la main au cul
ou la main effleurant, voire touchant les parties génitales
dans des séances séparées