#28911
bzobzo
Participant

je passerai bien des heures, empalé sur mes doigts,
il y a un rapport qualité, intensité – efforts fournis,
absolument imbattable

les pattes en l’air pour mieux être empalé,
une main caressant lentement, passant d’un sein à l’autre,
descendant de temps à autre, frottant lascivement mon torse, mes flancs

l’autre main, trois doigts enfoncés aussi loin que possible dans mon séant,
titillant au passage aussi la prostate d’ailleurs par moments,
je suis en contact avec le mesh du siège du fauteuil de bureau un peu par mes deux fesses encore
mais surtout par cette main dont les doigts disparaissent dans mon cul
qui me soulève, qui me surélève un peu,
qui est un axe sur lequel je peux quasiment pivoter,
empalé fermement que je suis dessus

quand je sens que mes doigts sont bien à fond, bien installés au nid,
je me mets à bouger le cul, une danse du ventre avec mon cul autour de ces doigts,
les contractions vont et viennent,
font un pieu délicieux dans mon ventre, fusionnées aux doigts,
j’ai l’impression que je vais exploser à chaque instant
tellement les sensations sont fortes, tellement les sensations sont telluriques,
quel bélier dans mon ventre,
à chaque mouvement de va et vient se terminant par une contraction,
une porte se fracasse dans mes entrailles, éclate en mille morceaux de plaisir animal

j’ai l’impression de jouir pour ainsi-dire constamment
tellement l’intensité est maximale, tellement l’intensité est foudroyante,
tellement je suis hors de moi,
emporté par le plaisir