#28931
AndranerosAndraneros
Modérateur

@jieffe dit :

il me semble que les pratiquants plus confirmés obtiennent plus de consistance au fil des sessions. 

Je confirme, c’est bien ainsi que je vis mon cheminement.

Mais attention ! Cette affirmation doit être comprise dans la durée. Ainsi si je fais la moyenne des notes des cinquante dernières sessions, cette moyenne est supérieure à celle des cinquante sessions précédentes. Et ainsi de suite jusqu’au « big bang » (mon premier orgasme prostatique). Je choisis arbitrairement le nombre cinquante pour mettre en évidence cette notion de durée. Chacun peut reprendre ma comparaison avec le nombre qui lui convient tout en ayant bien en tête qu’une comparaison sur des séries de cinq à dix sessions ne permet aucune constatation valide.

Dictionnaire Robert : Consistance : état de ce qui est ferme, solide (Synonyme : fermeté, solidité, stabilité)

Wikipedia : La consistance caractérise le degré de cohésion d’un corps 

Parmi les messages récents, ceux écrits par @bzo illustrent cette notion. Comment peuvent se traduire les progrès en terme de consistance ?
1) Le retour de plus en plus régulier des meilleurs moments des sessions précédentes,
2) la progression de l’intensité perçue du plaisir ressenti (différent de -7),
3) l’enchaînement de plus en plus naturel des différentes phases des sessions,
4) l’accélération de la montée vers le premier moment de jouissance,
5) l’augmentation naturelle de l’excitation et du désir à l’approche d’une session, (qui a dit addiction ?)
6) la répétition de plus en plus facile des pics orgasmiques,
7) l’accroissement physiologique et nerveux de l’intensité de la jouissance (différente de -2)
8) l’intensification des effets secondaires produits par chaque session,
9) la réduction des « efforts à produire » pour accéder à la jouissance,
10) vos propres critères,
11) etc.

L’une des conséquences de cette progression est que nous modifions l’appréciation que nous portons sur nos orgasmes antérieurs. Au fil du temps ceux que nous avions vécus comme des super Os’ perdent leur statut et sont rétrogradés par les suivants comme les temps des derniers coureurs partis dans une course cycliste contre la montre effacent les temps des premiers partis. Cette manière de réagir aux expériences orgasmiques qui se succèdent ne signifie en rien que nos premiers orgasmes ne sont pas bons. C’est tout le contraire parce que non seulement ils sont bons, mais en plus ils sont les fondations de tous ceux qui suivent.

Bon cheminement @Happy Elis.