#28941
EpictureEpicture
Participant

Mon post laisse à penser que je critique une vision « orientale » des choses. Il n’en est rien. Je respecte toutes les approches, à partir du moment on ne vient pas essayer de me faire un lavage de cerveau avec des salades.
Je ne suis pas non plus pro occidental, j’essaye juste d’utiliser une terminologie qui correspond à la culture dans laquelle j’ai vu le jour. Non que j’y sois très attaché, mais c’est celle dont je comprends le mieux le vocabulaire et la symbolique. Par exemple, j’aime bien ton analogie avec le branchement du plus et du moins qui permet à un courant de circuler. c’est assez simple, mais relativement efficace. Il y a probablement dans la culture asiatique et indienne, une plus grande expérience, et une plus grande sensibilité à tout ce qui concerne les relations du corps et de l’esprit.
Certains pensent que nous aurions intérêt, nous occidentaux, à incorporer dans notre culture une dose de culture asiatique. Le souci, c’est que une fois incorporé, ça n’a plus rien à voir à ce que cela était avant d’être incorporé. Il me semble donc plus judicieux de faire grandir cet intérêt pour la question du corps, et du plaisir qu’il peut nous apporter, au sein de notre culture, avec un vocabulaire « local ».
Notre culture a séparé le corps et l’esprit, car le corps perverti la pureté de l’esprit, car seul l’esprit permet la foi, et l’accès à la grâce divine, après la mort. Les protestants ont bien perçu que la voie empruntée par l’église de l’époque était pervertie. Ils ont modifié le rapport à la divinité en supprimant les intermédiaires. Restait alors pour ceux qui ne sont ni guerriers, ni ecclésiastiques, c’est-à-dire 99 % des gens, le travail. Le travail, perçu comme une souffrance nécessaire à l’obtention des grâces divines, ici-bas. On est très loin des plaisirs du corps.

Demandez à @BZO ce qui est divin !! La glace à l’italienne, fait maison bien-sûr. Et ses doigts (en ce moment) magiques.

Cela dit, ma proposition est trop « sympathique », je l’accorde à @Jieffe. L’orgasme, la jouissance à quelque chose d’extrême, et je suis d’accord avec @andraneros, c’est tout le corps qui… sexe-tasie !!

Bon cheminement à tous !