#29178
bzobzo
Participant

j’ai commencé la journée comme je l’ai terminé,
docteur, suis-je sex addict?

préparé mon petit déjeuner et puis au lieu de le prendre,
je me suis pris plutôt,
je me suis consommé sans modération

les week-end et les jours de congé,
dorénavant, je mettrai directement une de mes alèses imperméables sur le lit,
de cette façon à tout moment si l’envie me vient de me baiser,
tout est prêt, lit imperméabilisé et prêt aux différents fluides qui peuvent éventuellement s’écouler,
la boîte aux masseurs et le lubrifiant sont à côté,
je ne fais même plus de micro-séance actuellement,
je préfère directement m’ébattre à l’horizontale sur mon matelas

il faut dire que cela m’a manqué et me manquait de plus en plus
comme mes écrits de ces derniers temps dans le fil Prostatomane III en témoignent,
là avec l’alèse à demeure sur le lit, je peux être en action en un temps record

bon, ce sera jamais la même chose que sans masseur
où je peux interrompre n’importe quelle de mes activités à la maison
et l’instant d’après je suis déjà occupé
comme je me promène toujours à poil désormais,
toute la surface de ma peau, de mes membres, de mon bassin,
de mon petit troutrou d’amour sont disponibles à tout instant,
mes mains avides, mes mains gourmandes ne se gênaient pas pour aller farfouiller,
effleurer, caresser, pincer, griffer, pénétrer à tout moment,
là il faut tout de même aller jusqu’au lit,
même quand le g-rider est simplement posé dessus,
il faut le lubrifier et l’introduire
et puis après, il faut tout de même aller le laver
mais bon il faut ce qu’il faut, n’est-ce pas

dans un monde idéal, j’aurai un serviteur, un esclave sexuel, deux même,
un homme et une femme, eux aussi tout nus chez moi,
qui devineraient le moindre de mes désirs,
les anticiperaient,
un petit signe convenu entre nous
et déjà l’un d’eux lubrifierait le masseur,
je n’aurai qu’à m’installer sur le lit, écarter un peu les cuisses
et on me l’introduirait,
bon je vais arrêter la machine à fantasmes
car je vois une foultitude d’autres actions possibles avec deux esclaves sexuels
comme cela à ma disposition,
euh s’il y a un candidat et une candidate,
pour m’envoyer photos et lettres de candidature, me contacter par PM

donc préparé mon petit déjeuner
et me suis mis au lit, englouti Carabosse bien lubrifié
et vogue la galère,
« allez esclaves, on rame, une, deux, une, deux, une, deux! »

un bon quart d’heure après, j’exerçais encore 5 minutes en aneroless
puis je repris le Wand,
il m’avait un peu refroidi avant-hier quand j’avais vu aux toilettes que du sang était sorti,
dans mes tentatives d’obtenir des résultats j’y étais allé sans doute un peu fort

mais aujourd’hui, un nouvel quart d’heure avec,
pas beaucoup plus de résultats au niveau des sensations
mais au moins je commence à m’habituer à sa présence,
à savoir le bouger, le garder

avec la petite boule, cela ne va pas, il sort à tout moment
mais avec la grosse, elle reste bien à l’intérieur,
je m’habitue à le sentir, à le bouger
mais sans grands effets,
cela doit être du à mon système, à ma façon de pratiquer
je me fais l’amour et je reproduis des gestes et des mouvements
qui prétendent reproduire un bassin, des reins en action,
en train de pénétrer et en train d’être pénétré ,
en même temps un sexe dressé que j’enfonce et que je sens s’enfoncer en moi,
je suis habitué à ces mouvements à haute teneur sexuelle
qui éveillent directement des sensations en moi,
que ce soit avec masseur ou sans,
ma prostate aussi se met directement à vibrer
et là pour l’instant, ce Wand en acier, je ne parviens pas du tout à le rentrer dans mon système

patience, patience