#29233
JieffeJieffe
Participant

@Andraneros

Oui, c’est ça. Je dirais effectivement que l’intensité du plaisir que je ressens suit une pente ascendante dans le sens ou certaines séances sont plus intenses que celles que j’ai connu auparavant, et que les autres sont plus constantes. Il y a quelques mois, je faisais des séances pendant lesquelles je ressentais peu de plaisir, et quelques séances pendant lesquelles je ressentais plus ou moins de plaisir.
Aujourd’hui, il semblerait que ma pratique a franchi une marche, l’ensemble de ma pratique. C’est à dire que les séances pendant lesquelles je ressentais peu de plaisir se sont transformées en séances pendant lesquelles je ressens plus ou moins de plaisir, et les séances pendant lesquelles je ressentais plus ou moins de plaisir ont progressé pour devenir des séances bien plus intenses.
Je n’ose imaginer que la suite se déroule selon le même schéma….
En effet, cette constatation renforce la confiance.
Il est vrai également comme je l’ai écrit que ma vision de cette pratique est en train de changer chez moi. Je l’intègre beaucoup plus dans ma vie quotidienne, elle est beaucoup plus présente à mon esprit, mais dans le sens pratique et non théorique. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, mais c’est un ressenti nouveau pour moi, et très positif.
Je me méfie cependant de ce type de sensations, qui peuvent être présentes un jour, et disparaître le lendemain. Je l’ai déjà écrit par le passé, et je l’ai perdue. La voilà revenue aujourd’hui et j’en suis très content. J’essaie de la cultiver pour qu’elle s’amplifie et ne disparaisse pas.
Le revers de la médaille, c’est qu’ayant davantage envie de pratiquer (alors qu’avant je faisais comme tu le dis plutôt des séances d’entraînement), je me sens frustré quand je ne peux pas, comme ces deux derniers soirs… Mais ce n’est pas complètement négatif, ça entretient l’excitation!!!

Merci Andraneros pour ce message de soutien et d’encouragement.