#29258
AndranerosAndraneros
Modérateur

C’est magnifique @jieffe ! Quel bonheur de lire ce message ! Merci de partager ta joie.

Message écrit rapidement, je n’ai que peu de temps aujourd’hui. 

Après avoir lu ce que tu as « écrit rapidement », je me demande ce que tu nous diras quand tu auras le temps d’écrire ton message dans de bonnes conditions. « Wahou » as-tu dit ?

En fait, je n’ai pas des orgasmes, j’ai un orgasme de 1/2 heure à 3/4 d’heure. 

A ce sujet @bzo dit :

tu as grandi, ô combien!
tu es en effet tout prêt du stade des super O…
tu es passé à la vitesse supérieure,
tu parviens à passer d’orgasme en orgasme à un rythme tel
qu’ils paraissent réunis en une seule et longue jouissance

Dans mon langage tu as fait l’expérience d’une phase orgasmique telle que la décrivent la carte au trésor à l’étape 49 et @bzo, une série d’orgasmes dont les moments « faibles » te procurent plus de plaisir que les orgasmes « normaux » que tu connaissais avant. Un premier orgasme te propulse « dans la stratosphère », ou peut-être encore plus haut maintenant, le deuxième te prend avant que le premier ait fini de te redescendre, le troisième de même… Eventuellement plus tu avances dans ta session, plus tu montes et moins tu descends … L’étape suivante est bien le super O’.
Tu écris :

Bref, une fois que la mèche a été allumée, le brasier a pris et c’est un beau feu de joie auquel j’ai assisté. 

A mon avis l’expression « j’ai assisté » trahit ce qui te manque pour aller beaucoup plus loin. Tu te décris spectateur de ta jouissance au lieu d’acteur, comme si une partie de toi refusait encore que tu sois la source et le bénéficiaire de tes orgasmes, que tu ne sois plus que jouissance à ce moment sans distanciation. C’est un des aspects du lâcher-prise qui te permet de devenir la jouissance que tu reçois, au lieu de la constater, d’en mesurer l’ampleur qui peut te faire peur comme font peur un ouragan, un raz-de-marée, un tremblement de terre même quand tu es à l’abri.
Tu n’assistes pas au feu de joie. Tu es le feu de joie. Quand tu es le feu de joie, tu n’as plus de pensées automatiques parce que tu penseras et parce que tu vivras exclusivement dans l’instant.

La vocalisation de ton plaisir est un vrai problème. Il n’est pas insurmontable mais c’est une difficulté dont tu n’as pas besoin. Il faudrait que tu puisse t’organiser une soirée ou une demie journée de solitude, chez toi ou en déplacement pour tester grandeur nature ce que donnerait une session dans contrainte.

Tu n’es pas dans les meilleures conditions pour tirer tout le bénéfice de tes sessions. Je rappelles ci-dessous les dates selon tes messages de ce que tu présentais à chaque fois comme une excellente session ou mieux comme la meilleure de toutes tes sessions :
21/04 – 08/05 – 12/05 (déjà Wahou) – 03/06 – 04/06 – 06/06 – 10/06 – 17/06 – 19/06 – 21/06 – 09/07 – 18/07
Ajoute à ces dates celles de tes sessions moyennes qui deviennent de plus en plus intenses et tu as la démonstration de ta fantastique nouvelle aptitude à jouir. Tu fais définitivement partie du club. Bon cheminement @jieffe.