#29304
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu dis @jieffe :

Je ne parviens pas à pleurer par exemple, mon chagrin et mes pleurs restent bloqués dans ma gorge

J’ai été très longtemps comme toi sans pouvoir laisser passer mes larmes. Maintenant j’ai l’impression d’être « débloqué » (pour reprendre ton vocabulaire qui me paraît correspondre à la même sensation) et je « laisse passer » mes larmes « normalement ». Cette évolution s’est produite pendant mon cheminement, mais je ne peux pas dire si c’est un effet direct, un effet indirect, un effet de l’âge…

Comme tout couple qui a des enfants, et comme du temps ou nous faisions encore l’amour, nous faisions attention à ne pas faire trop de bruit. C’est délicat de se laisser aller quand on a des enfants à proximité… Je pense que c’est quelque chose que tout couple connaît.

C’était pareil chez nous. Il est important de protéger les enfants de situations qu’ils ne sont pas en mesure de comprendre mais il est aussi important de préparer les enfants à comprendre ces situations (ce qu’aurait pu dire et a sans doute dit Françoise Dolto). Et quand il n’y a plus d’enfant, il y a toujours des voisins qui pourraient entendre… Comment faire pour laisser exploser son plaisir sans retenue les jours où il n’y a pas de finale de coupe du monde avec l’équipe de France ?

Si je ne me trompe pas je compte seulement quatre jours entre tes deux dernières sessions totalement orgasmiques !
Le19 juillet :

J’ai fait hier soir ce que je pense être ma meilleure séance jusqu’ici…. Wahou, 1/2 heure à 3/4 d’heures de plaisir intense. En fait, je n’ai pas des orgasmes, j’ai un orgasme de 1/2 heure à 3/4 d’heure. 

aujourd’hui le 23 juillet :

J’ai tout de même navigué dans de hautes sphères. Je me souviens de deux orgasmes en particulier qui ont mis tous les indicateurs dans le rouge (rien que d’y penser… ). Achevé sur mon lit, haletant, tentant de reprendre mon souffle la tête sous mon oreiller, je pensais en rester là, harassé…
je suis la méthode et très rapidement je sens une douce chaleur autour de ma prostate, du plaisir et des contractions et c’est reparti pour un tour de piste…
En principe, une fois que j’ai réussi à me calmer après quelques orgasmes, je ne parviens pas à relancer la machine. À vrai dire, je n’ai jamais vraiment essayé, parce que je m’endors très vite. Et bien là j’ai réussi, grâce à la technique du « soin du palais mou… » C’est assez incroyable en fait.

J’ai l’impression que la monstrueuse spirale orgasmique qui t’entraîne tourne de plus en plus vite. Je perçois dans ton message deux éléments nouveaux qui marquent, à mon avis, une avancée décisive de ton cheminement. Le premier est la récurrence de tes orgasmes qui te mettent à la porte du super O’, même quand ta session ne semble pas bien commencer. Le second, que tu as toi-même noté, est ta nouvelle capacité à relancer ta machine à jouir après une pause. Plus que la succession de vagues de plaisir ininterrompues que tu connaissais déjà bien, être capable, après avoir retrouvé le calme, de te propulser consciemment et volontairement à nouveau dans la stratosphère orgasmique est la preuve que tu es vraiment devenu multi-orgasmique. C’est tout à fait magnifique.

Merci Andraneros pour cette découverte. As tu essayé?

De rien, je n’ai rien inventé et je suis persuadé qu’avec un peu plus de temps devant toi tu aurais fait la même découverte. Je suis heureux que tu aies su appliquer avec succès cette technique qui dépasse la gymnastique du sphincter anal et des muscles du périnée. Nous sommes là en plein exercice de techniques qui concernent la circulation de l’énergie sexuelle (?) ou plus universelle qui appartiennent à une autre culture. Les anéronautes qui parviennent à accepter une pratique un peu plus spirituelle du massage prostatique font les mêmes découvertes. C’est mon cas, malgré un état d’esprit très rationnel qui m’a longtemps coupé de toutes ces notions. J’évolue lentement sur ce point comme pour tous les changements que je vis depuis ma découverte difficile, au début, du plaisir prostatique.

Bon cheminement @jieffe, très très bon cheminement…