#29306
Avataroilofozil
Participant

Quelques mois plus tard, je m’interroge encore.
Comment est-ce possible d’éprouver autant de plaisir, de le renouveler sans aucun effort, de répéter à satiété toutes ces séances.
J’en suis abasourdi. Où est la limite ?
Ces derniers temps devant toutes ces tempêtes orgasmiques, s’est infiltrée comme une sourde inquiétude, où vais-je ??! Où cela s’arrête-t-il ?
Chaque instrument génère un ressenti exceptionnel. Y a pas de hiérarchie du plus gros au plus fin. Voire l’aneroless..C’est toujours mieux…J’hallucine.
Je m’étonne de ne pas trouver d’analyse médicale, pourquoi n’y aurait-t-il pas de documentation « officielle » ? Est-ce un gros péché dans notre société ?
Probablement mais une vulgarisation de cette pratique éviterait bien des violences, non ? Hymne à la paresse il est vrai…pas macronien tout ça.
Merci à tous pour vos témoignages enrichissants.