#29309
bzobzo
Participant

Moi aussi bzo. Je me suis déjà renseigné sur le Tantra, certains m’en ont parlé, mais je crois que c’est la première fois que je lis un témoignage pareil. Ça fait bien envie.

exactement.
du coup à l’heure du midi dans ma salle de gym à moi
(puisque quasiment personne d’autre y est sur mon lieu de travail et que j’y fais ce que je veux)
j’ai essayé ces phases de respiration profonde en visualisant la circulation de l’énergie,
respirer par le chakra du sexe et expirer par le chakra du coeur,
j’alternais cela avec de délicieuses micro-séances
pendant une demie heure

je vais me chercher des bouquins, j’ai besoin de plus de documentations.

j’ai mon pussy entre les jambes
et dans celui-ci, j’ai la sensation de sentir mon propre sexe aller et venir dedans,

Ça aussi ça fait très envie. Je n’en suis pas encore là, et ne sais pas si je le découvrirais un jour, mais ce doit être une sensation terrible.

oui, comme je l’écrivais, mon plaisir prostatique s’est transformé,
à partir du moment où le féminin a pris totalement possession de mes séances
et que j’ai commencé à sentir vraiment fort entre mes jambes ce pussy,
je n’ai plus depuis ce type de plaisir prostatique tel que tu le ressens actuellement,
la phase dans laquelle tu es entré depuis quelque temps
avec ces innombrables orgasmes et puis très bientôt les super O
mais j’ai un plaisir que je n’hésiterai pas à qualifier de plaisir féminin,
quelque chose de très similaire en tout cas,
que j’explore avec émerveillement et délice

en effet il m’émerveille jour après jour à chaque fois instant que je le ressens,
à quel point il prend possession de moi,
à quel point il est d’une grâce et d’une harmonie sauvages sans limite,
c’est incroyable à ressentir,
je sens quelque chose d’infini en moi, je sens ces vagues monter en moi,
il n’y a rien d’autre qui m’intéresse que de baigner dans ces eaux,
de me laisser aller dans ces eaux, de me laisser emporter par les courants au gré de ces eaux

cela monte si facilement, je sens ce rythme au fond de moi
qui s’empare de mon bassin, qui s’empare de moi, qui joue avec moi,
c’est une relation à développer qui n’a pas de limites,
le masculin et le féminin en moi s’unissent par moments
de façon si extraordinaire,

ce plaisir qui est tellement intense,
que j’ai l’impression constamment jouir, en fait quelque part, je me rends compte,
il devient de plus en plus extatique, ce plaisir,
je veux dire que cela brûle tellement ma chair et semble me transporter ailleurs

je ne suis donc pas étonné outre-mesure que l’article d’Adam me parle tellement,
c’était sans doute le bon moment que je tombe la-dessus