#29317
AndranerosAndraneros
Modérateur

Ta situation familiale @jieffe est en effet très délicate. Tu cumules des difficultés de relation, je dis bien difficultés car toutes ne sont pas forcément des problèmes, certaines oui, d’autres non, et ton cheminement n’en est que plus remarquable. A 14 ans FC (pour Fille de ta Compagne) vit l’éveil de sa sexualité, ce qui est un bouleversement, après l’entrée à la crèche puis à l’école, la séparation de ses parents peut-être, la découverte d’un beau-père et les problèmes de santé de sa maman.

Cette situation la rend fragile et potentiellement agressive. Tu as raison d’être particulièrement attentif à ne pas transmettre brutalement, même involontairement, les effets physiques de ta nouvelle joie de vivre, pour reprendre l’idée du titre du blog de @whattimeislove.

Je n’ai pas compris si tu avais essayé celle ci spécifiquement?

Mon cheminement est très différent du tien ; je n’ai pas ressenti de blocage localisé ; mon avancée vers la jouissance prostatique a été le fruit d’un parcours atypique qui s’est traduit en « do nothing » (ne rien faire, laisser faire). Pour résumer en deux lignes mon parcours, c’est en portant mon masseur pendant la nuit que j’ai été réveillé par des vagues de plaisir peu à peu plus intenses, plus longues ressenties dans un demi sommeil puis en pleine conscience complètement détendu et relâché.

Dans ma phase d’éveil je n’ai donc eu besoin d’aucunes techniques particulières, toute mon évolution se déroulant en arrière plan. Ce n’est qu’après en essayant de « comprendre » ce que je vivais que j’ai rapproché mon expérience de ce que j’avais lu, sans pouvoir l’intégrer dans mon mode pensée à ce moment. J’ai donc vécu pendant mes sessions des effets énergétiques, circulation de flux d’énergie dans le corps, qui m’ont ouvert à ces notions.

Depuis je m’efforce d’intégrer cette nouvelle manière d’appréhender mon énergie vitale. Mais dans ce domaine mon évolution est extrêmement lente, comme si mon « ancien » moi défendait pied à pied son territoire. Donc pour répondre, enfin, à ta question :
– NON je ne l’ai pas utilisée pour me débloquer,
– OUI je l’utilise régulièrement pour apprendre à faire circuler l’énergie dans mon corps, avec tout ce qui me paraît faciliter cet objectif.
Je progresse àl a vitesse d’un escargot lent. A mon rythme je suppose que pour faire la même expérience tantrique que celle décrite par Adam dans son récent article il me faudra plusieurs mois au mieux. * L’une des raisons objectives de ma difficulté à progresser dans ce domaine est vraisemblablement que je n’ai jamais suivi de formation, ni de cours sous l’autorité d’un instructeur, professeur ou maître qui m’aurait aidé à intégrer en douceur ces notions dans mon esprit certes, mais surtout dans la perception de mon corps.

Je notais un temps les dates de mes sessions, le masseur utilisé et l’intensité du plaisir ressenti par un système de classement par étoiles. J’ai arrêté il y a peu, très certainement parce que je n’en ai plus besoin…
Je n’envisage plus non plus aujourd’hui mes séances comme des entraînements, mais comme de purs moments de plaisir et de bonheur.

Il est évident que désormais la pratique du massage prostatique fait partie de ta vie. Ce moment de ta journée est devenu totalement naturel, spontané. La jouissance que tu vis à volonté n’est plus un fantasme, ni même un objectif ; c’est maintenant l’expression évidente de ta sensualité, de ta sexualité comme auparavant tes séances de masturbation. En incroyablement mieux.

J’ai déjà écrit que je m’en sentais proche, mais par deux fois récemment, je ne m’en suis jamais senti aussi proche. J’avais l’impression de pouvoir le toucher du doigt. Il me reste peut-être encore beaucoup de chemin à faire, peut-être me reste t’il encore de nombreuse fois à penser que je m’en rapproche encore plus, mais ça n’a pas d’importance.

Le glossaire du traité d’Aneros dit :

Un Super-O est un orgasme non éjaculatoire qui peut durer de quelques secondes à plusieurs minutes et dont les vagues de plaisirs prennent source dans la région pelvienne et se développent dans le corps entier par la suite.

Brian Mayfield dans le wiki Aneros le définit comme un orgasme qui sort de l’ordinaire, un orgasme sans éjaculation, particulièrement intense, qui peut durer des minutes, des vagues de plaisir orgasmique qui couvrent tout le corps… Il ajoute qu’il peut prendre toute forme, avoir toute taille, durer plus ou moins longtemps et qu’il est différent pour chaque individu.

Je pense que tu as déjà vécu un ou des super Os’. Par prudence tu évites de le dire. Je sais que tu vas en vivre d’autres qui t’emmèneront encore plus loin, encore plus haut. Tu viens de découvrir comment tu peux te débloquer, te relancer. Continue à expérimenter, à explorer systématiquement à la manière de @bzo pour citer le plus belge de nos explorateurs :
• comme tu as fait, en profitant d’une chute de plaisir, précédemment annonciatrice de la fin de ta session, pou la relancer une fois, deux fois…
• ou en faisant une petite coupure volontaire dans ta session pour la reprendre et la relancer vers un niveau supérieur…
• ou maintenant en essayant de changer de masseur pendant ta session. En préparant tes jouets avant pour les avoir à disposition immédiate…
Tu atteins le niveau de la maîtrise, le niveau qui te permet de varier les expériences pour sortir de la stratosphère et te lancer dans l’espace infini, Capitaine Kirk et son USS Enterprise (les formes de nos masseurs prostatiques ne sont pas plus étonnantes que celles de ce vaisseau intersidéral). Bon cheminement @jieffe sur les traces de @bzo, de @oilofozil et de @nydor01 et de tous ceux qui t’ont précédé.
(Désolé, mon message est horriblement long ! )