#29321
AndranerosAndraneros
Modérateur

Donc si je comprends bien, tu as évolué dans le sens ou ton esprit cartésien à la St Thomas, qui ne croit que ce qu’il voit, a fait de la place à certaines manifestations inexpliquées et invisibles, impalpables?

C’est bien ça.

– OUI je l’utilise régulièrement pour apprendre à faire circuler l’énergie dans mon corps, avec tout ce qui me paraît faciliter cet objectif.
Je comprends que tu l’utilises dans un autre but, comme quoi elle est plutôt polyvalente. Mais elle reste très curieuse…

En fait ce n’est pas forcément un autre but. Ta sensation de blocage à la gorge peut être assimilée à un barrage inconscient qui empêche l’énergie que tu développe à cet instant de circuler librement dans le corps et de t’emporter au-delà de ce que tu connais.

je suis toujours surpris du chemin que peut parcourir un escargot par exemple, ou tout autre animal qui ne se déplace pas rapidement, en peu de temps finalement.

Deux analyses peuvent expliquer ce que tu écris :
1. On le voit tellement lent qu’on perd de vue qu’il avance quand même,
2. S’il avance infatigablement sans interruption, il peut faire le tour du monde comme les voiliers le faisaient avant la multiplication des multi-coques et des foils.

c’est deux dernières fois que j’ai mentionnées, j’ai vraiment senti que quelque chose se préparait, que quelque chose arrivait, comme si j’allais basculer vers…. je ne sais pas. Comme si j’allais être emporté.

Tu as vécu tes tout premiers super Os’ et en vivras d’autres un peu plus tard qui ne leur ressembleront pas. N’oublie pas il n’y a pas de chute de ton désir, de ton excitation après un orgasme prostatique. Plus tu jouis, plus tu as envie de jouir jusqu’à l’épuisement (physique ou du temps qui t’es imparti!). Tu as bien senti « quelque chose se préparait » et tu le vivras bientôt. Mais à ce nouveau moment de ton cheminement tu sentiras toujours que « quelque chose se préparait » susceptible de t’emmener encore plus loin.

Je connaissais des orgasmes extrêmement calmes (« calm sea orgasms ») qui n’empêchaient pas ma femme de dormir. Je suis en train de passer dans une autre phase de mon cheminement avec des orgasmes de plus en plus agités. Si cela continue je vais devoir faire chambre à part les jours de session avec masseur. Ma femme m’a gentiment expliqué que malgré l’excitation que peut lui procurer mon plaisir elle avait vraiment besoin de sommeil. A mon rythme, plus lent que d’autres, mon cheminement continue et me conduit vers des expériences nouvelles.

Je n’ai pas non plus d’érections sauf pendant mes sessions du matin où je suis la moitié du temps à 75 % ou plus (ce qui met la moyenne statistique à 37,5% pour toute la session). Dans la journée ou le soir je n’ai quasiment plus d’érection contrairement à ce qui se passait au tout début.

Le plaisir que je ressens est centré sur la zone prostatique et se diffuse dans tout le corps, avec une perte d’intensité dans les régions les plus éloignées. Et je pense que c’est ce que j’ai senti, le plaisir m’envahir, comme s’il prenait la totalité de mon corps.

C’est très précisément ce qui m’a permis d’apercevoir une réalité dans ces notions d’énergie qui circule dans le corps. Comme une explosion vue au ralenti, je sens la circulation, le développement de la sphère orgasmique dans l’espace de mon corps.

Bon cheminement @jieffe.