#29326
Avatarchristoul
Participant

Merci pour vos réponses.
J’ai fait une séance lundi soir en ayant à l’esprit de ne pas faire de faibles contractions et de les tenir comme j’en ai l’habitude et donc de laisser faire complètement mon corps. Mais la respiration profonde ne déclenche pas grand- chose à part quelques contractions involontaires éparpillées dans le temps.
Le problème c’est que j’ai peu de sensations dans ce cas c’est pourquoi je fais une contraction anale légère que je tiens à un niveau d’intensité faible. C’est comme ça que j’ai le plus de plaisir.

Je commence des respirations profondes avec l’abdomen. Je gonfle exagérément mon abdomen, et je le creuse exagérément, en particulier mon bas ventre, juste au dessus du pubis. Immédiatement alors je ressens un début de plaisir autour de ma prostate et une première contraction anale se fait sentir. Ça, c’est pour la première inspiration expiration. Je recommence un cycle en relâchant mes sphincters.

C’est ce que je fais déjà mais je note le terme exagérément et je vais essayer.

Après le deuxième cycle, bien souvent j’ai beaucoup de mal à relâcher la pression de mes sphincters, alors je les laisse contracter comme ils sont. Mon corps a décidé que la contraction aurait cette intensité, c’est donc celle ci qui convient.

C’est ce que j’ai essayé de faire hier soir sans trop de succès.

Je fais un troisième cycle qui me demande un effort certain, ma respiration commence à m’échapper. Bien souvent à ce stade, s’en est terminé des respirations profondes.

C’est ce que je fais parfois mais souvent je me dis qu’il faut continuer pour le fameux lâcher prise. Mais je crois que tu as raison et que je vais après la 1ère ou 2ème phase respirer normalement comme je le sens en tout cas.

Petite précision, je n’ai pas dit de les limiter. Si elles sont bien parties, continues, si tu sens que c’est terminé, arrêtes.

Oui bien sûr, c’est comme cela que je l’entendais. Ne t’inquiète pas, si ça marche je n’arrêterai pas facilement.
Depuis 2 séances, au bout d’une heure de pratique, j’ai essayé une nouvelle technique: je glisse le bâtonnet vibrant de l’aneros vice entre le junior et le périnée « le bras du haut ». Cela déclenche en moi des contractions « involontaires » assez rythmées et fortes mais malheureusement sans trop de plaisir. Je ne suis pas trop fan de vibrations mais je me suis dit que ça pouvait peut- être favoriser une boucle de rétroaction.
Apparemment, cela n’a pas trop marché. Comme vous avez pu le remarquer, je n’essaie pas en début de séance mais plutôt quand je sens que je stagne et que le plaisir ne monte pas plus haut.
Les deux dernières séances ont été moyennes et pour vous dire la vérité, je suis un peu dégoûté de ne pas avoir eu de suite intéressante à « samedi » mais bon je continue quand même.
Merci encore à tous les deux.