#29335
bzobzo
Participant

il est probable que j’ai été envahi dans ces moments là, mais brièvement. Il me semble maintenant avec le recul que cet envahissement a bien eu lieu, un court instant, mais qu’il a bien eu lieu. Alors chaque fois j’aurais l’impression de pouvoir aller toujours plus loin?

ton instinct te dit que tu n’as pas encore éprouvé de super O
et il a sans doute raison.

Tu ne pourras pas le rater, c’est tellement autre chose, c’est tellement comme une déferlante,
c’est -à-dire une vague qui semble chevaucher les autres vagues
défiant les lois de la physique,
tellement totalement différente, plus rapide, plus haute,
semblant obéir à des lois mécaniques d’un autre monde

pensant que tu avais abouti. Je m’aperçois que tu continues ton cheminement, certainement comme chacun de nous, comme oilofozil, nydor et bzo. Je le ferai alors systématiquement dorénavant!
Il semblerait qu’il n’y ait pas d’aboutissement à cette pratique.

quand on est débutant, on apprend peu, on apprend lentement, c’est bien le problème
mais une fois qu’un est bien en route, qu’on a des résultats plutôt consistants,
là l’apprentissage devient facile, on commence à apprendre vraiment tous les jours
et de plus en plus

et le plaisir se renouvelle de plus en plus facilement
et il atteint des intensités phénoménales de plus en plus facilement

mais il n’y a pas de fin, derrière le sommet, il y a encore un autre sommet
et derrière, encore un autre
et c’est bien ainsi

même pas sûr en fait que le sommet derrière l’autre sommet, soit forcément un sommet plus élevé,
pas sûr du tout en fait,
juste un sommet différent, une montagne différente avec des pentes différentes,
des difficultés et des joies différentes,
un paysage différent à contempler du sommet

sans doute chaque jour propose un autre sommet, une fois qu’on est bien en route,
le renouvellement, l’inédit, devient la règle

j’ai vraiment envie d’ajouter le plaisir tantrique tel que décrit par Adam dans son article
à ma boîte à jouets,
il y a là des explorations extraordinaires,
moi actuellement j’évolue surtout dans le spectre très physique, très animal, du plaisir prostatique
mais il y a tout un aspect plus mental
où les orgasmes sont plus des extases

depuis que le féminin a pris le contrôle chez moi,
avec masseur ou en aneroless j’ai perdu tout cette partie du spectre du plaisir prostatique,
que j’avais connu à une certaine époque avec le masseur

j’avais décrit des longs super O de plusieurs minutes que j’avais eus
où le temps semblait s’être arrêté,
où le monde extérieur et le monde intérieur,semblaient avoir fusionnés,
comme plongé dans un aquarium où tout semblait flotter ensemble,
corps, esprit, monde extérieur, tout

là avec mes essais à la suite de l’article d’Adam,
je veux retrouver tout cela
et élargir le spectre de mon plaisir prostatique,
le rendre plus complet, plus riche encore