#29343
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Epicture,

Sincèrement, question spasmes, je n’en ai aucune idée, mais ils sont clairement pour moi une manifestation de quelque chose. Le hoquet par exemple, je suis rarement surpris lorsqu’une personne avec qui je discute a le hoquet, qui est bien souvent la manifestation d’une contrariété, d’une colère. Tu essaieras à l’avenir lorsque les personnes de ton entourage ont le hoquet de corréler votre discussion ou vos actions avec l’apparition de ce hoquet. C’est troublant je dirais. Il en est peut-être de même pour tes spasmes. Quand à relier tout ça avec un blocage des énergies, je n’en ai aucune idée, mais je me dis que c’est possible.

Malgré le retour d’une belle vague, la houle ne s’est pas vraiment maintenu. Je mets à profit cet interlude pour pratiquer sous forme d’entrainement, sur conseils de Jieffe

Elle reviendra, c’est certain. Quand à mes conseils, il faut les prendre pour ce qu’ils sont, je ne prétends pas détenir la vérité. C’est juste la façon dont je vois les choses…

je n’ai pas bien saisi la technique du palais mou

Et bien c’est très bête, je n’en sais pas plus que ce qu’en a écrit @andraneros. Voici comment je l’ai expérimentée: tu as bien compris la première phase, avec la langue qui emplit la bouche du sol au plafond. Tu te détends, te relaxes. Une fois bien détendu (je n’ai pas attendu des heures non plus), tu fais une petite succion de façon à amener l’arrière haut de ta langue contre le palais, qui est mou à cet endroit, mais une toute petite succion, légère, juste pour maintenir ta langue en contact avec ce palais mou, et tu descends ta mâchoire doucement, puis la remonte doucement également, comme si tu tétais. J’avoue que j’ai l’impression en faisant ça de téter un téton, peut-être cela m’aide t’il? Assez rapidement, j’ai l’impression que chaque tétée agit sur ma prostate (ou sur la zone) et je ressens un léger plaisir. Quand tu descends ta mâchoire, il faut que tu fasses également comme si tu tétais, mais doucement, tout doucement.
Cette technique est sensée libérer la gorge. Je ne l’ai expérimentée qu’une fois et ce que je peux en dire, c’est que non seulement elle a fait repartir la machine à orgasmes, mais aussi que je n’ai pas ressenti ce blocage que j’ai pu décrire. L’air circulait plus librement dans ma gorge, mais les cris et gémissements également…
Quoi qu’il en soit, il faut prudence garder. Je ne l’ai expérimenté qu’une fois, et si j’ai pu constater les améliorations que je viens de mentionner, je ne peux affirmer que ce soit lié. Je ne pourrais être plus formel qu’après plusieurs essais concluants.

la possibilité d’une origine strictement physiologique. Parfois on met tout sur le dos du psychologique,

Oui, j’avais bien compris, mais dans mon cas, cela ne se manifeste qu’en cas de fortes charges émotionnelles.

Bon cheminement @epicture, en te souhaitant que la houle revienne vite.