#29372
bzobzo
Participant

ce matin, après cette soirée et cette nuit de canicule,
finissant avec quelques orages,
je me suis éveillé lessivé, vidé de mon énergie

mais malgré tout j’avais envie de balader mes mains sur ma peau,
de sentir toute ma belle mécanique un peu vrombir
et effectuer quelques tours de piste,
même si je manquais pour l’instant terriblement de ressources vitales

aussi je me décidai finalement à la façon @jieffe ou à la façon @andraneros
de me mettre en mode entraînement,
ce sexe à moi qui participe désormais pleinement à mes séances,
j’ai besoin d’optimiser sa participation, d’optimiser sa contribution

résumons-nous:
d’une part en moi durant la séance, un pôle féminin,
grâce à ma prostate et puis d’une part le masseur ou d’autre part les contractions,
un féminin avec son pussy, avec ses sensations, avec son corps-même tout entier

et puis d’un autre côté maintenant, un pôle masculin bien présent, bien actif,
grâce à mes propres parties génitales dont je me sers
pour éveiller des ondes sexuelles mâles
qui viennent ravir mon pussy,
des vrais morceaux d’ondes sexuelles mâles dedans,
à déguster sans modération

résultat,
la sensation désormais est constante, tellement puissante
du masculin et du féminin en moi lors de la séance ,
leur lutte amoureuse, leurs ondes qui s’enlacent, qui vont et qui viennent,
qui font danser mon corps de l’intérieur

une telle sensation de plénitude, de réalisation, d’épanouissement par moments,
le féminin alors est en expansion majeure, se déployant, semblant couvrir un territoire immense,
comme un papillon gigantesque, multicolore qui a décollé
et remue doucement les ailes
plus aucune violence, douceur, fluidité et densité de miel omniprésentes,
extase de la chair

ce matin donc, entraînement au menu,
je travaille avec la main autour des parties génitales, j’en conviens aisément,
les couilles, le sexe doivent être moins constamment explicitement sollicités,
il faut aussi tourner autour, effleure, frotter,
même juste presser, caresser dans cette zone immédiatement autour
qui est aussi très sensible,
tout cela crée une richesse, une variété, des nuances
qui sont le bienvenu

par moments, cela s’emballe, ce n’est plus du tout de l’entraînement,
la machine tourne à plein régime et je me tords réellement de plaisir sur mon lit

découverte majeure de ce matin,
les cuisses,
activer mes parties génitales avec les cuisses,
il n’y a donc pas qu’avec les mains qu’on peut le faire,
les cuisses peuvent aussi les presser, les frotter, c’est différent, c’est aussi très puissant et efficace,
tout un univers de sensations à explorer
et puis cela libère les mains
qui peuvent à nouveau œuvrer en duo, en stéréo pour les caresses, les galops sur la peau,
descendant à bride abattue les flancs, s’arrêtant sur les hanches, remontant lentement ou à toute vitesse
pour retrouver les seins, leur port d’attache

mais point d’orgue de la petite séance,
c’est quand j’ai découvert la meilleure façon d’utiliser mes cuisses,
c’est ce que notre chère @envole appelle , je crois, tucker,
je place mes parties génitales derrière mes cuisses que je referme dessus,
ils se retrouvent du coup sous tension constamment derrière

quelle découverte, c’est absolument génial,
en bougeant un peu le bassin, il y a moyen de provoquer des frottements délicieux,
on est étonnamment libre de ses mouvements ainsi ,
on peut changer de positions, bouger fort,
des tas d’explorations en perspective

et puis la main quand je viens la poser ainsi sur mon pubis,
cela provoque des sensations tellement fortes,
je me suis mis sur le dos , relevant les genoux
comme si j’étais assis les jambes croisées donc,
tantôt j’effectuais de légers mouvements du bassin pour provoquer des frottements,
tantôt j’effectuais des contractions,
c’était incroyablement bon,
il y a une constance de niveau des ondes sexuelles mâles
du fait que mes parties sexuelles sont constamment sous pression derrière mes cuisses
qui est absolument irrésistible,
la sensation d’avoir un pénis gorgé de sang enfoncé dans mon pussy, était tellement réaliste,
ses va et vient aussi, ces différents mouvements
que je parvenais à contrôler et à diriger avec une grande facilité

bref une séance de baise délicieuse, irrésistible, douce, tranquille
de deux amoureux tendrement enlacés, collés l’un à l’autre,
se sentant plus formés qu’une seule et même chair pour ainsi-dire

mais sans doute il y a moyen d’y aller plus violemment aussi,
je n’ai fait que découvrir,
là ce matin, c’était tout en douceur et en calme volupté

bref énorme découverte que cette action de « tucker » mes parties génitales,
tout un continent de sensations à explorer,
qui libère les mains aussi

c’était vraiment étonnant, avec mes cuisses formant une séparation avec mes parties génitales
quand j’allais poser ma main sur mon pubis, le caressant lentement,
j’avais vraiment l’impression irrésistible de caresser mon pubis féminin,
c’était fantastique comme sensation,
j’avais l’impression d’avoir un lac de chaleur sous mes doigts,
un lac de chaleur avec toutes sortes de courants de frémissements qui le traversaient,

quel bonheur, mes amis, quel bonheur,
je vous embrasse