#29383
JieffeJieffe
Participant

Bonjour les amis,

Pas de récits ce matin, désolé Andraneros. Couché tard et fatigué, je me suis dit qu’un peu de repos ne pouvait pas me faire de mal.

Jeff

Je peux difficilement te répondre pour deux raisons essentiellement. La première c’est que par ta faute, je n’ai pu m’inscrire sur ce forum sous mon pseudo habituel, le surnom que l’on m’a donné il y a longtemps, et que quelques uns utilisent encore aujourd’hui: Jeff…. 🙂
La seconde est plus sérieuse, c’est que je ne pratique que très peu anerosless, que je découvre juste le plaisir prostatique et que j’ai encore beaucoup à explorer. Bzo et Andraneros t’ont déjà répondu, mais je souhaitais tout de même t’apporter le maigre fruit de mon expérience dans ce domaine.
J’ai pratiqué un peu et pratique encore un peu dans cette voie. Plusieurs choses fonctionnent, je ressens du plaisir, je sens qu’il se passe quelque chose, mais je suis bien loin de la pratique avec masseur.
J’ai essayé plusieurs méthode qui toutes m’ont apporté le même plaisir:

– Assis sur une chaise, les jambes croisées en ciseaux, tu te détends, focalises ton esprit sur ta prostate et sur le plaisir que tu ressens lors de tes séances avec masseur. Tu pratiques une respiration abdominale profonde. Tu devrais au bout d’un certain temps ressentir le plaisir arriver. Alors tu te laisses guider, et joues avec tes jambes en les serrant plus ou moins, en plaquant ton périnée sur la pression générée par tes jambes.

– Assis sur une chaise, les jambes non croisées cette fois, tu te détends, pratiques une respiration abdominale profonde, te concentre sur ta zone pelvienne, et pratiques après être bien détendu quelques contractions légères des muscles PC. Tu essaies de faire rouler ta prostate sous leur action, enfin, c’est comme ça que je le visualise.

– Dernière méthode que j’ai récemment essayé après la lecture du compte rendu d’Adam sur le tantra. Assis sur une chaise ou en tailleur sur un coussin, tu te détends, pratiques une respiration abdominale normale, et tu essaies de visualiser l’énergie qui circule entre ton pubis et ton coeur, dans un sens ou dans l’autre, à toi de déterminer ce qui te convient le mieux. Lis le reportage, il est inutile que je le retranscrive ici, je l’ai suivi et j’ai ressenti quelques sensations.

Je n’ai que très peu pratiqué de la sorte, et jamais bien longtemps, mais il certain qu’il se passe quelque chose.

Andraneros

m’a fait penser que je devenais moi aussi dépendant du bonheur que m’apportent tes messages matinaux

Et tu m’en vois ravi. Je vais m’appliquer à continuer de coucher ici les étapes de ma progression. 🙂

Ton désir et ton excitation me semblent être très au dessus de ce que tu connaissais en débutant ton cheminement,

Oui, clairement ma libido est revenue, mais différente d’avant. Comme je l’ai écrit, elle me laisse assez tranquille la journée, elle est moins présente et moins viscérale. Elle revient en force en fin de journée, et est très présente en début de soirée, au moment du coucher. Parfait donc. Cette nouvelle façon de trouver du plaisir, cette nouvelle capacité à le reproduire un peu à la demande, l’intensité des orgasmes n’y sont pas étranger. Mais j’avoue que le chemin fut long et un peu inquiétant.

Tu ne freines plus la montée de ton plaisir, tu renonces en toute sérénité à contrôler, tu te laisses complètement aller, jouir, gémir, secouer sans restriction.

Oui, très clairement, et je pense même que c’est une des clés essentielle.

Merci Andraneros pour ce rappel de la carte au trésor. Je l’avais lu et un peu oublié. C’est exactement ça.

Si cette voie t’ « apporte énormément de satisfaction » c’est que c’est TA voie en ce moment. Tu as raison de la suivre.

Oui, très clairement. J’adore cette méthode. Pour revenir sur la jalousie que je pouvais éprouver en regard de l’idée que je me faisais du plaisir féminin, il y a aussi cet aspect. J’adore cette passivité, cette lascivité que peuvent afficher les femmes pendant l’amour, que l’on peut voir quelques fois. Étendues sur le dos, elles ne bougent pas et profites pleinement de l’instant, du plaisir qu’elles éprouvent, se laissent complètement envahir… Et bien c’est ça le Do Nothing, et ce que je viens de décrire est ce que j’ai l’impression de vivre.
J’adore…

Tu as basculé du côté clair de la confiance @jieffe. Avant tu étais appliqué, consciencieux, patient, maintenant tu es spontanément confiant. Avant tu cherchais, maintenant tu jouis. Tu le dis aujourd’hui toi même :

Merci pour la réponse. Que veux tu que je te dise? Lors des dernières séances, je me suis préparé et allongé, je n’ai rien fait, rien fait d’autres que de me détendre, et c’est parti tout seul. Je ne suis pas vraiment conscient de cette confiance… si, un petit peu tout de même, bien plus qu’avant, tu as raison finalement. En revanche, pour la spontanéité, je l’ai bien remarqué.
Je vous remercie d’avoir souligné que cela se ressentais dans mes écrits. 🙂

Ni les cartes, ni le marc de café, @jieffe, seulement la lecture attentive de tes messages saupoudrée d’un peu d’empathie, de mémoire et d’expérience.

Et bien ça traduit une grande expérience et une grande écoute, et certainement une grande empathie également. J’ai déjà eu l’occasion de te remercier pour ce que tu fais ici, je renouvelle mes remerciements, et merci également pour ce que tu es. Tu mets souvent le doigt sur des choses dont on a peu ou pas conscience. Tu nous éclaires sur des phénomènes que nous n’avons quelques fois même pas perçu. C’est très précieux et ça nous aide beaucoup.
Merci encore Andraneros.

Excellent cheminement à tous.