#29392
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu nous disais hier @jieffe :

Pas de récits ce matin, désolé Andraneros. Couché tard et fatigué, je me suis dit qu’un peu de repos ne pouvait pas me faire de mal.

Tu n’as pas à être désolé. Ta participation au forum ne t’oblige pas à enchaîner tes sessions au-delà de tes forces, tu as raison de prendre le repos dont tu as besoin, si toutefois l’appel ta prostate n’est pas trop péremptoire.

Tu nous dit aujourd’hui :

Nouvelle étape hier soir je pense. J’ai perdu toute notion du temps. J’avais déjà eu cette impression, qui avait un peu disparu, ou j’y prêtais moins attention, mais hier soir je l’ai bien ressenti.
Mais surtout, surtout, hier soir, j’ai été possédé par je ne sais quoi, ou dépossédé de mon corps. Vraiment, la première impression que j’ai eu, c’est d’avoir été possédé. 

Tu dois commencer à comprendre de mieux en mieux en quoi notre pratique est un cheminement sans fin, à l’image des orgasmes prostatiques qui te poussent à des sommets de jouissance sans couper ton désir. La perte de la notion de temps est un signe à mon avis très fort de ta nouvelle soumission au plaisir qui t’envahit. Maintenant tu commences à lâcher prise complètement, tu renonces à être @jieffe qui se donne du plaisir, tu renonces à être @jieffe qui assiste à son plaisir, tu deviens enfin @jieffe le plaisir que tu vis. Le temps de ta session tu n’as plus de barrières ni physique ni mentale, le temps de ta session tu n’es plus que jouissance. Tu vis ta jouissance dans l’instant, sans passé, sans futur.

J’ai de nouveau été capable d’interrompre la séance, pause pipi, et de la reprendre ou je l’avais laissée.

Tu confirme ainsi ton niveau de maîtrise qui te permet d’activer une commande « pause » quand tu en éprouves le besoin pour des activités normales et d’activer à volonté la commande « reprise ». Tu ne nous dit pas comment se fait ta reprise, si tu repasses par les stades d’un début normal de session ou si tu te retrouves instantanément en phase orgasmique. C’est une manière de dire que c’est naturel, spontané, évident.

Je confirme aussi que le soin du palais mou fonctionne à merveille. Il y a un lien direct entre ma prostate et mon palais mou.

Cette technique t’a aidé à faire sauter le blocage que tu ressentais dans ta gorge. Ressens-tu encore ce nœud ? Ou bien l’utilises-tu désormais pour faciliter la circulation de l’énergie que tes orgasmes libèrent ? Tu dis :

Une première fois mon corps s’est tendu comme un arc, soulevé par une force inconnue, une deuxième fois j’ai fait un volte face incontrôlé.

Je rapproche ce que tu nous dit de ce que je disais récemment à @epicture :

Maintenant quand j’ai des spasmes, ils sont la conséquence du plaisir que je ressens.

Tu sembles t’inscrire exactement dans cette perception @jieffe. Tadescription ressemble à des manifestations de cette forme d’énergie que je ressens aussi et que j’associe à tort peut-être à des manifestations de « kundalini. Ta nouvelle sensibilité expliquerait ainsi l’efficacité de la technique « soft palate nursing ». J’utilise des notions que je ne maîtrise pas même si j’en fais une forme d’expérience. Je reste donc interrogatif et j’espère que nos amis qui sont plus avancés ou plus cultivés sur ces sujets nous aideront à mieux comprendre ce qui se passe et à mieux en tirer avantage.

Avec mes tétons également. J’avais perdu un peu cette faculté qui s’était timidement présentée il y a quelque temps. Il semblerait qu’elle soit bien revenu.

Comment pratiques-tu maintenant avec tes tétons ? Que t’apporte la stimulation de ces deux petits points ?

Bref, vous l’aurez compris, excellent séance hier soir. J’en suis encore tout chamboulé, et dans le sillage du plaisir ressenti. Je me sens bien, divinement bien, fatigué (j’ai mis un terme à la séance pour dormir un peu…)

Devons nous comprendre que ta session s’est prolongée bien au-delà des 45 à 60 minutes qui semblaient la durée normale de celles dont tu témoignais ces derniers jours ? Quand je lis « pour dormir un peu » je suis tenté de penser que tu as passé plus de temps à jouir qu’à dormir…
Je t’ai déjà dit « N’oublie pas, ce n’est que le commencement ! » Si je te le redisais…? Bon cheminement @jieffe.