#29455
EpictureEpicture
Participant

Loin d’une plénitude océanique langoureuse, je serai le mouvement de la pulsation qui, alternativement me pousse en dehors de moi, dans un mouvement explosif, et me ramène sur mon noyau, dans une aspiration fusionnelle. M’abandonnant à cette pulsation, je jouirai du « pur plaisir d’exister ».
Je serais comme ce spectacle stellaire, fait d’explosions d’étoiles, et de trous noirs aspirant, combinés en une danse infinie. Je serai une image réduite du balai cosmique, pour peu que notre ronde mentale jette dans cette mécanique céleste, l’huile nécessaire au tournoiement des astres.