#29731
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Bangard

c’était comme hier soir mais 3 fois mieux

Et bien, je suis content de lire que tu progresses très vite, c’est génial, je sui content pour toi. Tu sembles vraiment bien parti, continues comme ça.
Oui, les préliminaires aident à mon sens. Il m’est arrivé d’en faire, et je trouve que ça fonctionne plutôt bien, surtout en phase d’apprentissage.

Je suis entièrement d’accord avec Bzo. Le plaisir prostatique demande un véritable apprentissage qui passe par la déconstruction de ce que nous avons toujours connu, de ce à quoi nous sommes habitués, de ce qui nous paraît normal et que l’on nous a toujours défini comme normal: action, plaisir, éjaculation, fin….
Ici, ça ne se passe pas de cette façon. Il n’y aura pas de phase libératoire, il y aura du plaisir, du plaisir et encore du plaisir. Quand on est à ton stade on peut être déçu de lire ça (je m’en souviens, c’était il y a peu 😉 ). Déçu parce qu’on l’aime ce moment libératoire mais aussi et surtout par ignorance. On se demande bien comment ça se passe. Et bien pour ce qui me concerne, bien souvent après une bonne demi heure de plaisir et d’orgasmes qui s’enchaînent, quelque fois si près les uns des autres que j’ai du mal à les distinguer et qu’ils ne paraissent qu’un, il en vient un bien souvent le plus intense de tous, qui te laisse pantelant, épuisé, essoufflé, l’esprit embrumé. Tu te demande ce qu’il vient de t’arriver et là ça se calme. Ça ressemble un peu à l’éjaculation libératoire en le racontant comme cela, mais ce n’en est pas une. Tu peux repartir direct en suivant. Et je peux te dire que dans ces moments là, tu n’as que faire de ton éjaculation libératoire, tu n’y penses même pas.
Mais tout ça viendra en son temps. Continues comme ça, tu es à mon sens sur le bon chemin, et tu découvriras tout ça par toi même.

JE te souhaite un excellent cheminement Bangard