#29935
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Bangard,

Ton message est bien plus positif que tu ne l’imagines. Ce que tu décris est à mon sens tout ce qu’il y a de plus normal dans le cheminement vers le plaisir prostatique. Ce sont des étapes tout à fait normales. Cela signifie que tu es sur la bonne voie.
Ce dont tu as besoin maintenant et toujours à mon sens, c’est de pratique pour acquérir de l’expérience, et de lâcher prise. Ce fameux lâcher prise que l’on ne comprend pas tant qu’on ne l’a pas vécu. Il viendra, en tout cas ça a été mon cas, naturellement avec la pratique, mais à deux conditions selon moi. La première, c’est de rester attentif aux sensations que tu ressens, sans être comme tu le dis trop concentré sur l’aspect technique. Oublie un peu la technique pour vivre plus pleinement l’instant présent. La seconde, c’est de te laisser complètement aller lorsque le plaisir arrive. Il est normal comme tu le soulignes lorsque l’on ressent les premiers signes d’un orgasme naissant de perdre un peu les pédales, de trop réfléchir, de reprendre de vieux réflexes… Tout ça va s’estomper avec la pratique.
Donc, il faut que tu pratiques, en engageant chaque session comme une session d’entrainement, de bien être, de détente, rien de plus.
Mais je le répète, ton parcours est à mes yeux tout ce qui a de plus normal. Tu qualifies de génial, de ne pas avoir été loin de l’orgasme…etc. Que du positif.
À mon sens, tu ne devrais pas tarder à nous écrire en commençant par Wahou… 🙂
Tu as très bien fait de résister à la masturbation, même si je le sais, l’envie est grande après une session de ce type.
Pour ce qui est des pensées érotiques pendant la séance, je sais que certains en ont besoin, ou que ça fonctionne avec eux. En ce qui me concerne, lors de ma phase d’apprentissage, les pensées érotiques, comme les vidéos pornographiques, la musique, éloignent mon esprit de l’attention qui m’est nécessaire pour ressentir le plaisir et les orgasmes. Aujourd’hui, je n’en ai pas besoin.

Voilà, Bangard, continues comme ça, tu es je pense sur le bon chemin, même si tu n’en as pas totalement conscience.