#30183
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu nous dis @pierre772 :

J’ai bien lu le manuel « traité d’Aneros », c’est très complet mais un tout petit peu décourageant tellement c’est compliqué…

On peut effectivement avoir cette impression. Mais je confirme ce que dit @jieffe :

La première chose que j’ai envie de te dire, c’est qu’à mon sens il n’est jamais trop tard, et que si tu en as envie, fonce.
La seconde, c’est que l’accès au plaisir prostatique n’est pas compliqué, mais il demande de la patience et de la pratique. Rien de plus. La seule chose qui pourra te paraître compliquée si tu n’y es pas habitué, c’est de te laisser aller.

Pour illustrer que ce n’est pas forcément « compliqué » je te cite l’exemple de nos amis qui font leur cheminement vers l’orgasme prostatique en utilisant la méthode dite en anglais du « do nothing », littéralement « ne rien faire ». De quoi s’agit-il ? D’une forme de méditation :
1. relaxation du corps et de l’esprit,
2. respiration abdominale (on en parle même en ce moment dans un spot publicitaire qui vante les mérites d’une eau minérale…),
3. concentration de ton attention sur tout ce que tu ressens autour du masseur et autour du rectum.
Il n’y a pas de contractions volontaires à faire; si l’état de relaxation est suffisamment profond et tes pensées suffisamment concentrées sur ce que tu ressens, tu devrais percevoir au niveau de la zone rectale soit une impression de chaleur, soit une espèce de chatouillis, soit des micro-contractions, soit seulement la pulsation d’un vaisseau sanguin… A l’aide de ta concentration ces perceptions vont prendre de l’ampleur dans ta conscience ; si tu parviens à éliminer toutes les tensions musculaires le plaisir et les sensations associées vont apparaître et prendre de l’ampleur. A partir de ce point tu te retroues dans le schéma général du traité d’Aneros.
En voici la description dans le Wiki Aneros associé au site du fabriquant :

Alternatives exercises
Some men find using the above noted contraction exercises to awaken their prostate to be ineffective. A different, counterintuitive approach, which has worked for some men, is to take an entirely passive role and literally do nothing. After the Aneros is inserted and you are in a comfortable position in a dark room with no distractions, lay still. If you know how to breathe from your belly, (diaphragm breathing) do that, but regular breathing is fine, too. Consciously, let go of all muscle tension, relax, just let yourself go limp. It may feel like the Aneros wants to slip out, don’t fret and don’t try to hold it in, it won’t fall out. Just lay there for 30 minutes. If you don’t feel anything, quit the session and don’t be concerned, this process takes time, be patient. Practice this technique every day for at least three days. The objective is to let the Aneros signal to you by tingling and/or small pleasure waves. When that happens, don’t jump in with contractions or thrusting your hips. Continue to relax and remain passive, the sensations may continue to build all by themselves, even reaching explosive orgasmic levels.

Traduction :
Exercices alternatifs
Certains trouvent qu’utiliser les exercices de contractions… pour éveiller leur prostate ne sert à rien. Une approche différente, contre-intuitive, qui fonctionnent pour quelques uns consiste à rester totalement passif et à littéralement « ne rien faire ». Après insertion de l’Aneros, installé en position confortable dans une pièce sombre sans distraction, restez immobile. Si vous savez comment faire une respiration abdominale (respiration diaphragmatique) faites la, mais ça marche aussi avec une respiration normale. Consciemment, chassez toute toute tension musculaire, détendez-vous, laissez-vous complètement aller. Vous pourriez avoir l’impression que l’Aneros veut sortir, ne vous inquiétez pas, n’essayez pas de le retenir, il ne va pas sortir. Restez ainsi pendant 30 minutes. Si vous ne ressentez rien, mettez fin à votre session et ne soyez pas inquiet, cet apprentissage prend du temps, soyez patient. Pratiquez ainsi tous les jours pendant au moins trois jours. L’objectif est de laisser l’Aneros vous envoyer un signal par un picotement ou de petites vagues de plaisir. Quand cela se produit, ne réagissez pas par des contractions ni en poussant vos hanches. Continuer à vous détendre et à rester passif, les sensations peuvent continuer à prendre de l’ampleur par elles-mêmes, et même atteindre des niveaux orgasmiques explosifs.

Mon parcours atypique illustre cette approche. Je me sentais incapable d’engager mes sessions comme indiqué dans le traité. En me « forçant à appliquer la méthode, en me « forçant » à me relaxer, en me « forçant » à faire une respiration abdominale, en me « forçant » à faire des contractions anales je ne ressentais rien du tout.

Je n’ai commencé à percevoir « les bonnes sensations » qu’en gardant mon masseur pendant mon sommeil. Je me suis trouvé réveillé la nuit par ces fameuses sensations vainement cherchées le jour ; parfaitement détendu dans mon demi-sommeil, le cerveau conscient au ralenti, j’ai pu vivre ainsi mes premières sensations anales, rectales et périnéales. Le peu de conscience disponible me permettait juste de replacer mon expérience dans la logique du traité, sans me perturber par le flot de pensées parasites qui coule en permanence quand je suis éveillé.

Ce fut long mais assez régulier.

Une autre approche pour démarrer consiste à considérer que la méthode proposée par le traité utilise simultanément plusieurs savoir-faire qu’on peut acquérir indépendamment les uns des autres :
• relaxation, toutes les méthodes qui vous conviennent sont bonnes,
• respiration abdominale, elle doit devenir naturelle, sans contrainte,
• tonicité et contrôle musculaire de la zone périnéale et rectale, exercices de Kegel.
Avant de te lancer dans des sessions avec masseur tu peux progresser dans chaque domaine mentionné ci-dessus par des exercices quotidiens dont certains peuvent être faits n’importe quand. Peu à peu tu pourras combiner les exercices avec d’autant plus de facilité que tu auras pris l’habitude de les faire. Ce sera le bon moment pour reprendre tes sessions avec ton masseur et t’apercevoir que c’est finalement beaucoup plus facile que ce que tu penses maintenant.

En parcourant ce forum et les autres forums spécialisés tu as pu constater que dans ce contexte il y a un paramètre important à ne pas négliger, l’excitation. Ce paramètre est strictement personnel et il n’y a pas de « méthode » pour être dans de bonnes dispositions. Éventuellement si tu as besoin d’aide sur ce point tu peux chercher du côté des fichiers binauraux ou de l’hypnose ou auto-hypnose. Je laisse la parole à nos amis qui ont utilisé ces supports pour apporter les informations dont tu pourrais avoir besoin.

Bon cheminement @pierre772.