#30190
AvatarEnvole
Participant

Je vous fais part de ce que j’ai écrit hier, au sujet du plaisir anal de façon générale, tel que je le vis, tel qu’il signifie pour moi :
« L’amour me va bien…Je me sens si bien, du fait d’avoir la conscience de cet espace intérieur de plaisir qui est le mien aujourd’hui…C’est incroyable comme ça ne m’allait pas que l’espace de plaisir soit à l’extérieur de moi, à distance, et qu’il soit à l’air libre…Comme ça me va beaucoup mieux qu’il soit à l’intérieur de moi, et qu’il ait à être exploré…Je me sens bien dans ma peau de femme…Avec ce sexe qui vit en moi, cette zone de plaisir, cet univers enchanté d’amour…C’est beau…

Avec la découverte de ce « château intérieur », c’est comme si toute ma personne était l’enveloppe du plaisir, et en conséquence, dans mon esprit, tout mon corps est habité par ce plaisir, tout mon corps reçoit ce plaisir, donc tout mon corps reçoit la grâce du plaisir, alors qu’avant il n’y avait que le mince fil qui va du gland jusqu’au cerveau…et encore, depuis que j’avais découvert la composante psychique du plaisir…

Là je me couche, et je suis fourreau, beau fourreau, belle gaine, douce et sensible, mais aussi détendue…

C’est comme si j’avais enfin découvert mon centre de gravité
mais ce centre n’est pas un point abstrait
mais bien toute une région, une belle région, comme une bulle allongée
dont toutes les vibrations se communiquent en ondes partout dans mon corps
les ondes tantriques…

Pour tout dire, je me sens enfin baisable
et ça me donne une toute nouvelle dignité…
de belle femme désirable et sensuelle.
Et ça me remplit d’aise…
Je suis une obsédée sensuelle…

ça m’aide aussi à me détendre, dans ma tête
à être plus à l’aise avec moi-même
à avoir moins de points de tension dans le cerveau,
moins d’endroits un peu partout en dessous de la boîte crânienne
où je ressens comme des points de compression
il y a quelques minutes je me détendais sur mon lit
je sommeillais à moitié
et à un moment
j’ai entendu comme une décompression
comme un soupir de relâchement venu d’assez profond dans ma tête…
je ressens aussi de plus en plus
cette quiétude dans le fait d’être tout simplement
dans la vibration d’être moi-même
comme une grande clarté dans l’esprit…

enfin à l’aise avec mon « petit corps »
enfin peut-être désirable

je ressens aussi cette élégance des mouvements, des moindres mouvements
cette grâce d’être femme, ce plaisir qu’il y a à se déplacer avec grâce, à se mouvoir de façon élégante, grâcieuse…comme une belle être d’amour… »

Comme le plaisir de ce « deuxième sexe » me ravit toujours plus, j’ai cherché un peu sur le net pour voir si d’autres personnes en parle. Et j’ai eu le bonheur de trouver plusieurs liens où des femmes disent tout le plaisir qu’elles ont à l’amour anal. Et ces textes sont d’une grande beauté. La beauté réside aussi dans le fait que le plaisir anal est le seul plaisir sexuel que les deux genres peuvent partager…C’est donc un plaisir qui réconcilie les deux parties de l’humanité…Quelle belle chose…
Voici ces liens :

https://cabinetsdecuriosites.fr/au-fond-des-choses/temoignages/temoignage-plaisir-anal/

http://plaisirdeanal.canalblog.com/archives/2007/10/30/11168833.html

https://lignesdeforce.wordpress.com/2014/11/05/les-femmes-et-la-sodomie-temoignages-feminins/

L’un de ces liens conseille plusieurs livres, que j’ai très envie de lire :
Quelques lectures pour approfondir le sujet :
« Enculée » de Pierre Bisiou
« Le plaisir anal » de Tristan Taormino (une auteure)
« Anthologie de la sodomie » de Bernard Guerin
« Ma reddition » de Toni Bentley