#30233
bzobzo
Participant

aujourd’hui au boulot, j’ai multiplié les micro-séances,
j’avais vraiment besoin de ces quelques minutes d’échappatoire,
d’intensité jouissive qui me faisait tout oublier
le temps que la chair se délecte

pourtant j’ai eu quelques craintes au début,
tellement ces derniers jours sont une accumulation de problèmes et de stress,
j’ai senti en effectuant mes premiers gestes, mes premiers mouvements
en bas comme un mur formé par mes soucis entre moi et mon plaisir

je sentais les vagues qui venaient se heurter à ce mur
mais j’insistai
et après quelques longues secondes un peu angoissantes,
je sentais le mur céder et les vagues s’engouffrer en moi,
m’emplir comme à l’habitude,
toutes mes cellules être envahies par la délicieuse onctuosité,
l’intensité, les frissons,
enfin tout le carnaval, le barnum des sensations dont je raffole tant

je sentis encore quelques instants des moellons, des pans du mur résister au flot impétueux et joyeux
mais vite ils ont été emportés je ne sais où
et oubliés

comme j’ai besoin de ce plaisir quotidiennement,
de sentir dans ma chair ce bonheur dense, riche
qui répand la joie, l’allégresse

me suis installé dans une progression,
j’ai l’impression de recevoir les leçons d’un maître quelque part,
genre enseignement occulte, enseignement oriental
distillé au fil des jours,
si je suis bien sage, enfin plutôt bien pas sage,
bien persévérant, bien attentif,
où suis-je mené?
je suis en route en tout cas

comme je l’ai déjà écrit,
ce plaisir est bien plus qu’un plaisir furtif, qu’un plaisir vacillant,
je me sens m’épanouir, je me sens m’enrichir,
tellement de choses semblent en questionnement et en progression ici
grâce à cette pratique