#30239
bzobzo
Participant

ah ben voilà,
pas très longue, juste une mise en bouche,
une délicieuse mise en bouche,

mon cerveau semblait comme dans une bouche accueillante, enveloppante,
léchouillé par une langue
fouillé dans le moindre de ses replis par une langue à la fois douce et râpeuse,
interminablement douce,râpeuse, souple, coquine, agile,
experte en farfouilles de cerveau
de cerveau barbotant dans l’ivresse, clapotant dans l’ivresse,
de cerveau trempant dans le plaisir, de cerveau dégoulinant de plaisir,
spongieusement votre

toute la pâmoison de ma chair dans mes gémissements,
c’est si délicieusement indécent de gémir comme cela par moments,
tout le plaisir semble s’élancer, semble là à nu dans ces sonorités,
l’atmosphère autour de moi avec tous ces cris, ces râles , ces ahanements
semblent chargée de bites et de chattes en rut,
de copulations de masse, de sperme dégoulinant de tous les côtés,
de cons fouillés par des braquemarts, de culs se cambrant,
de visages imbibés par le plaisir, les yeux mis-clos

quelle partouze autour de moi grâce à toutes ces sonorités émises par mes entrailles,
l’impression parfois de jouir aussi par les oreilles

que dire de plus,
que ce sont mes meilleurs moments de la journée,
peu d’activités authentiques qui nous permettent d’aller au fond des choses,
de toucher à l’essentiel,
dans cette vie

je transcende le banal, je voyage au-delà de mes limites,
j’explore les méandres d’une Amazone entourée de terra incognita en moi,
vivre d’amour et d’eau fraîche,
l’eau est polluée ou en bouteille depuis belle lurette,
reste l’Amour,
à découvrir et à redécouvrir sans cesse,
jusqu’à son dernier souffle,
tout seul ou à deux

il y a de quoi s’aimer
dans cette chair