#30308
bzobzo
Participant

vous allez me faire couler une larme à écrire des choses si gentilles,
c’est qu’il est émotif, le bzo

une longue et superbe séance dans les heures du midi,
je suis à la maison pour l’instant,
on m’a fait une petite opération à l’oeil gauche au laser,
je dois me reposer jusqu’à début de la semaine prochaine

jour après jour quand on est bien dans sa voie,
quand on est sainement sur sa voie,
ouvert, curieux, prêt à se remettre en question, avide, passionné,
on progresse, on avance

on a beau avoir atteint déjà un niveau très avancé,
il y a toujours à faire,
on a atteint peut-être un point limite dans l’intensité à partir d’un certain moment,
difficile de ce point de vue d’aller plus loin,
une fois qu’on a connu des super O de plusieurs minutes
mais la qualité, la richesse et la diversité des sensations
seront toujours à l’ordre du jour,
pourront toujours être raffinées, retravaillées, augmentées

sans même parler de ce changement de paradigme, pour ainsi-dire,
qu’on peut vivre lentement durant sa pratique au jour le jour
quand on passe d’un plaisir prostatique plus traditionnel,
ce que je qualifierai de plaisir prostatique mâle,
essentiellement mâle,
à un plaisir au féminin, essentiellement au féminin,
un plaisir dès le premier instant ressenti dans tout le corps,
un plaisir tellement épanouissant dans l’instant,
on est envahi d’une douce extase
jusqu’au plus profond de notre être

on a l’impression que l’éternité comme un miel,
coule au fond de nos veines