#30319
AvatarEnvole
Participant

Hello à tous,
merci pour vos beaux messages !!!

@Jieffe

Je l’avais lu sur le forum officiel, où un anéronaute confirmé disait qu’il fallait penser son cul comme un organe sexuel, au même titre et peut-ête plus encore que le pénis. C’est vers ça que je me dirige, ne plus le considérer comme le vide ordure. Lui redonner ses lettres de noblesse.
Il peut être source d’un immense plaisir, pendant l’acte, et qui rejaillit sur ta vie de tout les jours.

Oui oui oui c’est ça !!! Je viens de lire « Ma reddition », le livre de Toni Bentley (en anglais « The surrender »), et c’est un véritable hymne à l’anus comme organe sexuel ultime, comme organe sexuel artistique, le vagin étant un passage obligé pour les femmes pour les besoin de procréation, mais l’anus n’ayant aucune obligation, il n’est que recherche de plaisir, de stimulations, de sensations…Elle explique (et elle n’est pas la seule) que l’anus est encore plus connecté nerveusement que le vagin, et que donc, grâce à un ami très expert de la réalisation de la sodomie, elle a exploré lors de 300 sodomies toute la gamme des plaisirs qu’on peut y trouver. 300 fois, ça signifie donc qu’elle ne s’est pas lassée, alors que c’est une personne pour qui la jouissance est un peu la pierre angulaire de l’existence, et qui n’a pas une seule fois pratiqué l’acte par pure habitude. Le témoignage, venant d’une femme qui donc sait ce qu’est la jouissance vaginale, et qui estime qu’elle est à la fois plus forte, plus variée et plus profonde par l’anus, vaut je pense comme vérité respectable et en tout cas à considérer. Finalement nos jouissances vajanales sont peut-être encore plus fortes que les jouissances féminines par le vagin. Donc aucun complexe d’infériorité à avoir…(Pas de supériorité non plus bien sûr, tous les plaisirs s’additionnent dans la grande vibration d’amour… 🙂

D’autre part, théorie intéressante, elle pense que la jouissance anale est encore plus forte chez les personnes qui comme elles ont connu un père à l’autorité non sécurisante…Le sien s’énervait souvent contre elle…Personnellement je suis aussi dans ce cas, avec un père un peu dans un autre monde et pas très à l’écoute de ce que je vivais vraiment…Finalement je comprends que la jouissance de mon vaginus, c’est aussi la jouissance de l’arrière de moi, et c’est une façon de ne plus avoir peur de ce qu’il peut y avoir derrière moi, parce qu’on découvre que ce qu’il y a derrière peut aussi faire très plaisir, autant voir plus que par devant…Parce qu’en plus il y a la belle surprise…Finalement tout ça me permet de ressentir beaucoup plus le champ de force sensuel qui est dans mon dos, et qui va du haut de mon crâne au bout de mes orteils…Mon dos se libère, mon dos s’assouplit, mon dos s’apaise, mon dos se sexualise, mon dos ondule, mon dos reçoit et envoie les vibrations d’amour…Et tout ceci me fait du bien parce que j’ai l’impression d’être enveloppée dans une douce aura, qui me porte, mais sans me faire mal…Un matelas à mémoire de forme portatif, chaud et aérien… 😉


@Epicture

Oui tu as raison j’aurais plus confiance avec ce que tu nous montres !!! Au moins la tige est partout de la même épaisseur. Mais depuis que j’ai mon chamallow, je n’ai pas trop besoin d’autre chose…

Quoiqu’un peu de rigidité doit être délectable, mais lui est tellement versatile, capable d’aller dans tous les recoins…Je l’adore !!!


@Jieffe
Oui la question est un peu personnelle…Même si j’y ai répondu plus haut pour ce qui est du plan sexuel : je n’utilise plus mon pénis comme organe sexuel, et j’utilise la zone comme une femme, en rentrant tous les organes à l’intérieur, et en la masturbant comme une vulve. J’arrive à de très belles jouissances, qui en plus je le sens me correspondent psychiquement. C’est donc indiqué pour moi, et j’adore me voir dans une glace avec un sexe qui a toute l’apparence d’un sexe féminin. Donc sur ce plan je suis totalement OK dans ma tête.
Ensuite il y a des considérations hormono-financiaro-sociales qui compliquent beaucoup la chose, mais je n’ai pas trop envie d’en parler ici, pour ne pas ramener au niveau du trivial et du sans esprit nos discussions qui s’en vont si haut…Par contre si tu veux me contacter pour en parler, on peut s’écrire. Je ne sais pas si je peux indiquer une adresse e-mail ici…Si c’est possible je te donnerai la mienne. Sinon tu peux me contacter par Facebook sur mon profil Naomi Parvani…


@Andraneros
: merci pour la précision technique ! et pour cette jolie photo 🙂

Tout le meilleur, à bientôt 🙂

Naomi