#30331
EpictureEpicture
Participant

Cela dit, je valide que sans éjaculation, il y a accumulation de désir, de puissance, ou d’énergie, bref de quelque chose qui met en ébullition. Prêt à exploser, à décoller, à partir en voyage…
Hier j’étais prêt à 200 %, mais ça devait trop bouillir, il faut que j’apprenne à temporiser, à détendre l’esprit pour qu’il lâche la bride de la machine corporelle. J’ai l’impression que les spasmes dont j’ai parlé il y a quelque temps, sont comme le dit @andraneros, un mouvement réflexe de résistance. Comme si mon corps se cabrait, mais dans une gangue de sangles qui le tiennent en laisse.
Il est instantanément stoppé dans son élan. Depuis que j’ai envisagé cela comme ça, j’ai moins de spasme, et hier midi, alors que je faisais une petite séance de joystick Clear (j’en ai profité que j’étais seul à la maison quelques minutes), ces spasmes étaient comme des ressorts qui se relâchaient brutalement, et me propulsaient vers le plaisir.