#30333
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Epicture

Pour moi, c’est un nouvel écueil.

Pas d’accord. Un apprentissage est fait d’essais erreurs, tu le sais bien, et chaque erreur nous fait progresser. Tu as trouvé cette astuce de te masturber pour éteindre le feu, à mon avis tu as bien fait. Il faut trouver l’origine de ce feu. Peut-être est elle effectivement dans une trop grande sollicitation de ta prostate. Tu dors avec tes masseurs, elle est donc sous pression une grande partie de la journée. J’ai relaté il y a peu une sensation de raideur, de durcissement de ma prostate qui n’est plus d’actualité aujourd’hui (espérons que ça dure) après une période de repos, mais ma prostate est à mon sens moins sollicitée que la tienne. Peu importe, essaies une période de repos. Si tu ne constates plus de problème de ce type à nouveau, c’est que tu auras trouvé la cause. Tu sauras quoi faire pour que cela ne se reproduise plus, et tu auras progressé.
Pour moi ce n’est pas un écueil, mais une progression.
Je pense que lors d’un apprentissage, il est préférable bien que souvent décevant de rencontrer un maximum de difficultés. Gérées intelligemment, ces difficultés sont bien plus formatrices qu’un parcours sans embûche.
Ne te flagelles pas avec ça.

Pour ce qui est du reste de vôtre discussion, que je trouve fort intéressante, je la relie directement au livre de Mantak Chia. C’est exactement ce que j’en ai compris, bien que je ne perçoive pas vraiment (consciemment) le bénéfice de l’absence d’éjaculation. En ce qui me concerne, j’ai de moins en moins éprouvé le besoin de me masturber. Cela s’est fait très naturellement, mais je serais incapable de dire si j’en retire une plus grande énergie sexuelle.
Certainement, mais je ne pourrais l’affirmer.