#30350
bzobzo
Participant

après le petit déjeuner,
face à l’insistance de mes mains, de mon bassin, de mon fondement,
j’ai cédé, je me suis remis au lit,
j’ai remis cela, oh oui, j’ai remis cela,
comme j’ai remis cela ,
avec excitation, avec tendresse, avec passion

avec amour surtout,
je me sens empli d’amour et de sensualité,
cela déborde de partout,
je nage là-dedans, je pagaie là-dedans, je barbote là-dedans,
sensualité tendre, sensualité amoureuse,
frottement de ma peau, frottement de ma chair,
volonté animale,
libre d’éprouver le masculin,
libre d’éprouver le féminin,
libre de s’aimer

ma chair, ma chère chair, mon adorable chair,
je te remercie, o mon vaisseau, o ma voilure,
je te remercie pour ces vagues,
je te remercie pour ce ciel,
je te remercie pour ce soleil

je me sens comme une exploitation à ciel ouvert,
il y a un filon, un énorme filon quelque part là en-dessous dans les profondeurs,
à la surface les machines-outils,
mes mains, mon bassin, les contractions, mes mouvements, mes gestes,
sont l’oeuvre,
il s’agit de faire monter à la surface ces pépites éphémères à déguster dans l’instant

chantier, ce mot me va,
je suis un chantier sexuel
je suis un laboratoire sexuel,
il s’agit de travailler sans relâche à la qualité et à la variété de ce que l’on éprouve,
de ce qu’on fait monter à la surface,
augmenter son potentiel,
réaliser son potentiel

je vous embrasse