#30376
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu nous disais le 20 mars @jieffe :

C’était vraiment bien, un très très bon moment, très agréable. Je ne parviens pas à basculer plus loin, il semblerait qu’il y ait un sommet que je ne parviens pas à franchir.

Cette réflexion est revenue très régulièrement les semaines suivantes malgré la constatation apportée par tes messages que tes sessions passaient peu à peu du niveau des vagues de plaisir à celui de vagues de plaisir ponctuées par un orgasme (tu étais trop « épuisé » après celui-ci pour en vivre d’autres dans la foulée) puis à celui de la répétition d’orgasmes non seulement de plus en plus nombreux mais aussi de plus en plus intenses.
A tel point que je te disais le 5 juin :

( la notion de paroi de verre) suppose qu’il existe une situation qui apporte encore plus de satisfaction que ce que tu ressens mais qui t’es inaccessible. Cette idée ma paraît erronée au point où tu en es de ton cheminement. Il n’y a aucune paroi ni aucun plafond, seulement une marge de progression.

Le 20 juin @bzo te disait @jieffe :

alors que là, la fameuse paroi de verre qu’on évoquait, tu l’as éclatée, tu as franchi cette étape décisive, tu fais partie des « initiés », des « privilégiés », tu es dépucelé prostatiquement parlant
la zone des multiples orgasmes puissants, tu y es, c’est ici véritablement que les choses intéressantes commencent, tu es en territoire inconnu où tout peut arriver, les super O, des sensations nouvelles, des orgasmes de type nouveau, chaque jour

Tu nous dis le 7 septembre :

je commence Anerosless (… ) Allongé, relaxation rapide, mais c’est parti pour près d’une heure de plaisir presque aussi intense qu’une séance avec masseur… Wahou!!! (… ) Quel beau voyage!!! (… ) Pas loin d’une heure d’orgasmes les uns derrière les autres (… ) très envie d’insérer le masseur, mais les vagues orgasmiques ne me laissaient pas le temps de le faire,

Ta fantastique expérience du 6 septembre nous apporte à nouveau la preuve qu’il n’y a pas de paroi de verre. Il n’y a qu’une marge de progression que tu combles avec avidité pour notre plus grand bonheur. C’est magnifique @jieffe. Tu viens de pénétrer dans le cœur du paradis prostatique. Tu viens d’accéder à un champs d’expériences pratiquement illimité. A la fin de ton premier « petit journal » tu sortais du petit bain pour te lancer doucement dans le grand bain. Maintenant tu nage en pleine mer.
Bien entendu ta modestie t’oblige encore à écrire :

Tout cela reste à confirmer,

Ce sera confirmé @jieffe, comme toutes les autres étapes de ton cheminement. Je suis sûr que tu répéteras des sessions de même type, bien plus vite que tu ne le laisse entendre. Je suis sûr qu’elles t’apporteront peu à peu une intensité et une profondeur de jouissance qui n’auront rien à envier à tes sessions engagées avec tes masseurs.
Tu ajoutes :

Je reviendrai sur ce témoignage, je n’ai pas beaucoup de temps maintenant, mais je voulais vraiment vous en faire part.

Nous attendons avec impatience de lire ce que tu as ressenti, comment tu vis le franchissement de cette nouvelle étape et ce qu’elle t’inspire. En attendant je suis très heureux pour toi. Bon cheminement @jieffe.