#30397
bzobzo
Participant

Tout est dans le dosage, qui evolue de jour en jour.

oui
mais ne jamais oublier que c’est un équilibre à chaque instant entre de l’action et de la non-action

Un jour tu auras reduit ton action au strict nécessaire: ce sera du presque do nothing.

cela par contre, c’est assez éloigné

oui j’ai réduit mes actions, mes mouvements , depuis hier soir
mais ils sont tout de même encore là,
c’est un peu comme de la musique alternée avec des moments de silence,
du ralentissement, de la lenteur ponctuant
pour bien laisser se développer les sensations, bien les déguster

presser à chaque instant le citron jusqu’à la dernière goutte,
se laisser envahir par la saveur
mais dès que celle-ci s’éteint,
repartir de plus belle, souplement, éveiller la vague suivante

l’action est constamment là, entremêlée à juste ce qu’il faut d’inaction
pour déguster pleinement, goutter à 100% ou pas loin, ce qui arrive, ce qui monte

en fait, je me rends compte que c’est quelque chose sur lequel j’étais déjà tombé plusieurs fois
mais que j’avais perdu en cours de route
parce que trop de choses à côté,
n’était encore pas suffisamment au point

là c’était le bon moment,
je tourne autour depuis des semaines,
je fouillais dans tous les sens depuis des semaines pour identifier ce quelque chose qui me manquait,
que je ne parvenais pas à identifier

je vais y revenir longuement dans les jours à venir
car c’est un élément essentiel,
en tout cas dans ma façon de pratiquer,
ponctuer l’action avec ce qu’il faut de mise en suspens de l’action
pour goûter aux résultats de ce qui a été enclenché