#30417
bzobzo
Participant

De plus, alors qu’avant je ressentais les vagues de plaisir partir de mon périnée, et remonter par l’arrière le long de la colonne vertébrale, jusqu’au cerveau, cette nuit, les vagues remontaient aussi par devant, à travers mon abdomen, jusque dans mon cou. Les deux courants vibratoire, par devant et par derrière se mélangeaient par des circuits intermédiaires qui traversaient mon corps d’avant en arrière.

c’est pour moi signe qu’il y a eu progression dans l’intensité,
garde bien dans ta mémoire comment tu as procédé pour obtenir ces résultats,
c’est une piste à explorer sérieusement

bien qu’au moment d’entamer sa séance
mais cela tu le sais aussi bien que moi,
il faut laisser tous
ses espoirs, toutes ses attentes, au vestiaire

Bien sûr actuellement, alors que je vous écris, mon bassin est toujours le siège de petites vibrations qui n’attendent que d’être réveillées.
Encore une fois, je suis sur un petit nuage. Je ne ressens plus vraiment de fatigue, et peu m’importe ce qui peut se passer dans le monde : advienne que pourra

ces lendemains euphoriques comme quand on a fait divinement l’amour
avec plein de titillements dans le bassin,
c’est très féminin en fait, ce genre de sensations

je me rappelle une amie il y a quelques années,
je pouvais immédiatement voir sur son visage quand elle avait l’amour la veille
et elle me racontait qu’elle avait aussi tout plein de sensations qui perduraient dans son bassin,
q’elle semblait encore sentir en elle les mouvements de va et vient
et les traces de l’extase physique