#30458
bzobzo
Participant

houla, j’ai un peu relu les textes de ces derniers jours
et je n’y vais pas de main morte, question emphase, question lyrisme,
il faut me comprendre l’intensité, la qualité, ont tellement augmenté
que les mots sont en ébullition dans ma tête,
ils giclent malgré moi par gros jets sur le papier virtuel
rien que de penser à tout ce plaisir
qui me passe par les tuyaux ces derniers jours

je rappelle les faits qui ont mené à ce spectaculaire progrès de la part de votre serviteur,
j’alterne désormais les moments d’action
où les sensations sont éveillées, prennent leur essor
avec des moments où mon corps est quasi à l’arrêt
à part la contraction qui continue à faire son chemin dans mes entrailles,
à en varier la pression, tous les petits jeux subtils qu’il y a moyen de faire avec

mais où toute mon attention est tournée vers la perception de toutes ces sensations éveillées,
à leur dégustation, à essayer d’apprécier la moindre de leurs nuances,
jusqu’à ce qu’elles meurent de leur belle mort,
c’est ce que j’ai appelé, respecter le cycle des sensations
qui se lèvent comme une vague, effectuent leur course
et s’éteignent en bout de course

mais aussi à bien me laisser aller,
à bien me laisser emporter, à bien m’ouvrir, à totalement céder, relâcher toute défense, toute volonté,
me laisser envahir, me remettre entièrement entre les mains des vagues du plaisir

tout cela en alternance avec les moments où le corps est en action
forme un autre type d’action qui se passe entièrement à l’intérieur,
l’une sans l’autre, n’est pas grand chose
et quand on parvient à les enchaîner, à les alterner, c’est ainsi que c’est le plus puissant,
comme je l’ai écris,
chaque sensation livre ainsi quasi cent pour cent de sa potentialité,de sa puissance, de son intensité
mais aussi de sa riche et de ses nuances

cela vous fait du jour au lendemain des séances totalement neuves, différentes,
une sensation de plénitude, de totalité, à chaque instant,
quand chaque sensation que vous éprouvez,
vous livre quasiment ou totalement tout ce qu’elle a dans le ventre,
tout ce qui vous arrive, prend directement une autre dimension,
vous entrez dans une autre dimension de votre pratique directement