#30477
bzobzo
Participant

c’est merveilleux, n’est-ce pas ce plaisir prostatique vécu ainsi, vécu au féminin,
c’est tellement totalement dépaysant, l’impression d’être avec un autre corps
(vagin, seins, bassin large, chute de reins),
l’impression d’être avec les sensations d’une femme, les mouvements d’une femme

c’est mon cas aussi totalement et je dois dire que je ne regrette pas un instant mon évolution,
cela n’a pas toujours été comme cela,
la première année, j’avais un plaisir prostatique plus classique,
tel que décrit habituellement
mais peu à peu cela a évolué, peu à peu je l’ai fait évoluer
car j’étais irrésistiblement attiré vers un plaisir au féminin que je sentais en germe en moi
et que j’ai fait pousser, grandir,
jusqu’à occuper désormais toute la place durant mes séances

personnellement je n’ai jamais ces accès quasi incontrôlables,
cela se déclenche très vite et très fort
mais uniquement si je me caresse,
si je fais des contractions qui reproduisent les mouvements d’un pénis en moi,
d’autres mouvements du corps, principalement le bassin,
me manipule aussi beaucoup les parties génitales désormais
mais sans érection,
tout est directement injecté dans mon plaisir au féminin,
venant renforcer et enrichir celui-ci

bien qu’en restant parfaitement immobile, rien qu’avec les contractions,
je pourrais aussi obtenir un plaisir très intense,
à tester un jour, au bureau parmi mes collègues
ou bien dans un bus,
jusqu’où je peux aller comme cela,
si je l’essaie chez moi, je suis pris de frissons directement des pieds à la tête
et je sens des vagues de plaisir se lever en moi

donc tu n’est pas fou,
enfin si tu l’es, on est quelques uns à être sous l’emprise de la même douce, rayonnante folie,
tellement enrichissante, tellement épanouissante