#30591
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je suis d’autant plus intéressé par l’ouverture d’un sujet intitulé « A la découverte du SM » que cette forme de relation n’entre ni dans ma pratique ni dans mes fantasmes. C’est une occasion de comprendre un peu mieux le monde dans lequel je vis. Mais ton message d’ouverture me gêne, même si j’accepte l’idée qu’il est volontairement provocateur pour lancer la discussion. En effet tu dis @valafar :

passer du bon coté de la force, l’obscur!

Ton utilisation de l’article défini, dans sa forme contractée, signifie que tout autre « côté de la force » n’est pas bon, que seul ce « côté de la force » est « bon », autrement dit qu’il n’y a que la pratique d’une relation SM qui soit « bonne ». J’ai envie de comprendre comment fonctionne une relation SM et en quoi elle peut être épanouissante pour les personnes qui la vivent. Mais mon expérience et de nombreux témoignages issus de mon entourage ou lus sur les forums spécialisés prouvent que l’on peut s’épanouir à l’occasion de relations qui ne sont pas orientées SM.

Ma réflexion ne t’interdit évidemment pas de penser que pour toi, compte tenu de ta personnalité, la relation SM soit la seule voie de l’épanouissement sexuel. En ce qui me concerne une telle relation peut être UN DES bons côtés de la force, en aucun cas LE SEUL bon côté. Pour répondre à ta question, je ne suis pas du même avis que toi.


@matou8313
exprime bien ce qu’est le BDSM pour la plupart d’entre nous, un fantasme comme de nombreuses pratiques sexuelles extrêmes. J’y vois une manière d’échapper à la charge honteuse que notre culture judéo-chrétienne occidentale fait peser sur notre vie sexuelle, quand on est « obligé » de jouir on n’est plus coupable de rien. Quand au côté dominant c’est un fantasme éternel qui remonte très loin dans l’évolution de notre espèce et qui s’exprime dans tous les domaines.

La discussion est ouverte. Bon cheminement @valafar.