#30600
bzobzo
Participant

se faire l’amour

comme j’aime cette expression, comme elle me parle, comme elle me fait vibrer,
elle englobe tellement ma pratique,
plus que toute autre expression, elle la décrit au plus près

je me fais l’amour, il y a tout dans ces quelques mots,
tous mes gestes, tous mes mouvements, toutes mes caresses,
toute ma passion, toute ma tendresse,
sous ma peau s’éveille des sortilèges,
sous ma peau s’éveille un chant, une danse,
un rite païen autour du feu de l’Amour

on peut se faire l’amour car nous avons tout ce qu’il faut en nous
pour pouvoir pratiquer l’acte sexuel tout seul,
je parle bien d’acte sexuel et non de masturbation,
nous avons du féminin et du masculin en nous,
ces deux-là peuvent être activés, séparés
pour après fusionner, s’unir,
communier

communier, ce mot-là me va bien aussi,
une communion menant vers une extase de la chair,
une ivresse sur des rivages lointains,
quand j’ai bien décollé, c’est ce qui se passe en moi

bah, non c’est juste la fusion du masculin et du féminin en moi,
leur communion, leur union,
c’est cela le rivage lointain, c’est cela l’extase de la chair,
c’est cela que j’entends par me faire l’amour,
c’est tout un océan en mouvement en moi,
un océan d’onctuosité,
une caresse sans fin à travers mes organes