#30611
matou8313matou8313
Participant

OK valafar , il y a donc bien la recherche d’une partenaire volontaire qui conditionne tes plaisirs . Une pour toi, mais malicieusement je pourrais dire pourquoi pas un ? Ce serait une sensation nouvelle aussi ??? Ceci simplement pour avancer que rechercher d’autres sensations, sortir du cadre habituel a pour toi aussi des limites !!!!! Qu’en penses-tu ?
D’autre part tu as été déçu par la « maîtresse » que tu pensais avoir trouvée , et je pense donc que tu lui avais bien signifié ce que tu attendais et que c’est elle qui n’a pas osé, ou pas pu ???
Sur un autre registre, je ne connais pas en effet l’effet psychologique de la domination sur le dominant ; sur le dominé je le comprends vaguement ( puisqu’avec ma partenaire il ne s’agit pas vraiment de domination-soumission , simplement de tendance au vu de la position sexuelle adoptée lors du coït et mes recherches de vidéos BDSM concernent plutôt les hommes soumis par des femmes ou alors d es femmes qui sont obligées de jouir très fort et de nombreuses fois de suite , dominées par hommes ou femmes …. Mais voir des hommes ou femmes en laisse , se faire pisser dessus ou +/- étouffer sous des fesses joufflues ne m’excite pas du tout ….. Mais vous avez noté qu’il ne s’agit que de fantasmes ….. Et en fait je ne chercherai pas à passer à l’acte , sauf à me faire enculer par une femme …..Car si j’ai tenté dans ma vie sexuelle ancienne des contacts avec des hommes, ça me fait débander …….Donc sur ce point aussi, je pense qu’on a des limites fixées en chacun de nous ……

Si vous pouviez préciser un peu plus les plaisirs que vous donnent ces dominations très diverses , ce serait intéressant, si c’est possible bien sur , car décrire une jouissance cérébrale , ce doit être difficile sinon impossible ??? Et vos soumises , vous ont-elles décrit ce qui les poussait à rechercher ces sensations et leurs jouissances sous la douleur ?

En électrostimulation sexuelle, après une longue expérience, on arrive aussi à pousser l’intensité du courant quand l’orgasme approche , et en le laissant lors de l’orgasme et même un peu après : sorte de masochisme …. J’ai bricolé aussi un dispositif en plexiglas qui permet d’écraser les couilles en laissant passer la verge , le tout électrifié, de façon à ce que le courant passe entre verge, couilles, rectum avec différentes électrodes …. Et au fur et à mesure que l’excitation monte, je presse de plus en plus les testicules en s’arretanbt juste à la limite de la douleur dans l’aine : masochisme ss : je jouis dans la douleur aussi …..

Voilà quelques pratiques persos ….

matou8313