#30746
bzobzo
Participant

Je ne perçois pas de dimension féminine dans mon plaisir prostatique. J’y vois l’extension de ma sexualité à des territoires jusque-là inexplorés et inconnus. C’est pour moi l’expérience étendue de ma sexualité masculine.

hum, je ne suis pas du tout sûr qu’on parle du même plaisir.
Comme je l’ai déjà expliqué plusieurs fois dans mon fil,
mon plaisir a évolué, la première année, c’était un plaisir prostatique
tel qu’on peut l’obtenir en venant frotter, presser la prostate avec un masseur

mais peu à peu il a évolué
et aujourd’hui, même si ma prostate est impliquée à 100% dans les résultats que j’obtiens,
ceux-ci n’ont rien à voir mais alors rien à voir
avec ce plaisir prostatique j’ai aussi connu, très bien connu,
multi-orgasmes à la pelle, super O, etc

c’est quelque chose de tout à fait différent,
ressenti dans tout le corps dès la première seconde,
enfin bon je ne vais pas continuer la description,
je n’arrête pas de le faire ailleurs