#30822
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu nous dis @Helixir4 :

J’attends peut être qu’elle me rejoigne. (… )
Du coup je n’arrive pas à profiter pleinement. Quand elle sort j’ai l’impression que c’est plus simple.

Et tu ajoutes :

je dois avoir l’envie inconscient qu’elle vienne me rejoindre et donc j’attends.
L’envie de le partager un peu avec elle.

N’est-ce pas ce qui s’appelle « courir deux lièvres à la fois » ? Pourquoi engages-tu une session de massage prostatique ?
• Parce que tu en as envie, tu en ressens le besoin ?
• Pour avancer sur ton chemin vers l’orgasme prostatique ?
• Parce que c’est l’occasion de te connecter avec ton corps ?
ou :
• Pour que ta femme partage ou au moins participe à ta jouissance ?
Tout ce que je mets dans ma petite liste est louable et mérite d’être réalisé. Mais comme le dit @epicurien99 :

atteindre l’orgasme prostatique demande du temps, le temps que l’on peut consacrer à la recherche, à la connaissance de notre corps, à la découverte de ce nouveau plaisir. Cela demande aussi de pouvoir s’isoler, d’être seul, de laisser notre corps mener sa propre danse.

Tant que tu n’as pas une maîtrise certaine de ta pratique tu dois accepter ces moments comme un travail (sur toi-même) plutôt solitaire. C’est normal. En outre tant que ta femme ne comprend pas ta recherche de l’extase orgasmique, tant qu’elle ne l’accepte pas naturellement, tu ne peux pas lui demander de partager tes sessions ni de t’accompagner. Il faut qu’elle fasse elle-même un bout de cheminement dans la perception de sa sexualité pour être en mesure de partager le tien.

C’est difficile à vivre mais attendre en vain ne fera que ruiner ton expérience et forcer ta femme sera mission impossible. Tu dois donc accepter que tes sessions restent solitaires pour l’instant. Cette attitude ne t’interdit surtout pas de poursuivre le dialogue avec ta femme, de l’aider à évoluer et de lui montrer tous les jours à quel point tu l’aimes.

Bon cheminement @Helixir4.