#30881
bzobzo
Participant

Je trouve les mots trop faible pour traduire mon mon ressenti

on est tous confronter à cela,
l’immensité,le caractère tout à fait exceptionnel de ce que l’on ressent
et puis l’étroitesse des mots,
par rapport à ce vécu, notre vécu durant la séance

on a la tentation constamment d’en rajouter et encore rajouter
pour essayer d’inclure toute l’intensité, toute la richesse de nos sensations
mais c’est peine perdue, le texte devient ampoulé, boursouflé,
il faut donc constamment se freiner
et malgré tout essayer de parvenir à transmettre un peu d’émotion, un peu de perspective

essayer de transmettre en miniature l’immensité de notre vécu durant la séance,
un peu comme il y a des trains miniature,
alors c’est une question de perspective pour le lecteur,
s’il a l’oeil bien dessus, bien dessus nos mots, des images se dégagent de ceux-ci,
alors cela peut fonctionner quelque instant,
ce qu’on a essayé de mettre de nous, de notre plaisir, dans les mots,
donner à voir très fugitivement

Dans mon ‘intérieur’ je pratique le partage entre mon féminin est mon masculin, et mon désir fou est de le partager avec ‘autrui’ et me sentir ‘moi’ totalement réalisé.

peut-être la voie du tantrisme peut ce genre de partage d’être à être,
je me réfère ici au fameux article d’Adam
qui évoquait, il me semble, ce genre de partage auquel tu aspires

personnellement le sexe à deux avec une autre personne
et puis le sexe à deux avec soi-même,
sont d’un autre ordre, à mon avis

je sais que certaines personnes par ici, parviennent à combiner sexe avec leur conjointe
et puis sexe prostatique,
je suis toujours un peu sceptique quant au résultat final,
j’ai l’impression plutôt que cela augmente juste les sensations, les enrichit

mais autant quand tout seul, je fais participer constamment à mes jeux mes parties génitales,
les ondes mâles engendrées sont amalgamées au flux des sensations prostatiques très majoritaire,
autant dans le sexe à deux, je crois que c’est l’exact inverse,
les ondes prostatiques générées par la présence d’un masseur
sont amalgamées au flux des ondes sexuelles péniennes très majoritaires
dans une partie de jambes en l’air à deux


@ch313
, un texte même maladroitement écrit, du moment qu’il est sincère, en dit bien plus
que n’importe quel autre texte, quelques soient ses qualités,
s’il manque cette sincérité