#30894
AvatarCh313
Participant

Wahou !
Déjà huit heures sont passées, dans mon fauteuil, je regarde la télé et mon ‘anus-pussy’ (coucou Bzo) m’interpelle encore. Il m’envoie des vagues ‘électriques’ de sensations qui remontent par le plexus.
Jusqu’à ma gorge qui se dilate, mes joues s’enflamment, je me sens rougir jusqu’au yeux.
Des spasmes me secouent, ma compagne qui est à côté est partie rejoindre Morphée.
Les contractions vont et viennent, mes doigts caressent ma vulve et mes seins, j’ai quatre mains.
Ma langue roule ma salive alors que les va et vient de mon pussy s’amplifient.
Mes tempes sont brûlantes, j’ai du mal à dissimuler mes spasmes.
Mon ventre, mon bassin ondulent lentement, langoureusement, mes paupières me ‘piquent’ comme si j’allais pleurer. Je ‘régule’ avec de profondes inspirations longues et discrètes.
Mais je sens que je mouille, mon vaginus masturbe allègrement le sexe qui me pénètre.
Je pleure de félicité. Je masturbe mes seins doucement (discrètement), ma gorge roule mes gémissements inaudibles, les contractions de mon pussy vont et viennent de plus en plus intensément, je me ‘déverse’ dans ma culotte. Avec autant de larmes qui brouillent me yeux.
Ma respiration est courte.
Je sens les vagues pulser dans mon urètre à chaque contraction, de plus en plus tremper ma culotte. J’ai les joues brûlantes.
Je vais au toilettes ‘éponger’ mes débordements, spasmes et contractions diverses m’animent au plus profond de moi. Je me ré-installe dans mon fauteuil. Des vagues de chaleur brûlent ma tête.
Mais la sensation retombe. Elle (ma compagne) s’est réveillée.
Voilà une heure de télé ‘brûlante’ dans un autre monde.
C’est ma vie en direct-live que je vous livre en instantané

Merci Bzo pour tes propos chaleureux