#30961
bzobzo
Participant

ah mes amis, quelle séance encore ce soir,
une bonne heure, j’ai vraiment cassé la baraque,
très certainement une de mes meilleures séances à ce jour

la qualité des sensations était telle, la richesse des sensations était telle,
tout cela est devenu tellement fiable, tellement réactif au quart de tour,
c’est désormais comme si j’avais à ma disposition, un clavier avec des centaines de touches
et je joue dessus, des millions de combinaisons, des nuances à l’infini,
je contrôle l’intensité, je libère les tonalités, les coloris,
c’est divin, il n’y a pas d’autre mot

petit détail technique, je n’utilise même plus de crème pour mon pussy,
j’aime beaucoup plus sans rien,
cela racle, cela frotte très fort mais cela me convient ainsi,
en fait je bouge peu les doigts dedans désormais,
justement car ainsi à sec il est difficile de bouger
mais les doigts restent bien prisonniers, sont fort comme retenus
et tout le reste se met à bouger autour , c’est encore mieux ainsi,
c’est comme si tout mon cul effectuait une danse du ventre autour de ses doigts,
comme une strip-teaseuse dans un club qui danse autour d’une barre, cherchant à l’ensorceler

tout cela m’arrachait de tels cris de plaisir, de tels gémissements en continu,
les murs sont épais, assez j’espère

toutes les parties de mon corps participent activement à l’éveil du plaisir,
même si bien sûr la prostate grâce aux contractions
et puis mes parties génitales avec les frottements et les pressions des cuisses
et puis ma main droite ,
sont les deux principaux pôles, les deux solistes
mais autour il y a les mouvements de mon corps, en mode liane lascive,
comme j’aime cela, j’écarte les jambes, je me sens ouvert, je me sens excité,
j’ai envie de sentir en moi remonter la chose bien dure,
l’explosion en geysers lents de nectar dans mes entrailles sur son passage
et puis mes mains qui vont et qui viennent sur ma poitrine,
comme j’aime me tripoter les seins, les triturer à pleines mains,
pas juste les tétons, non bien saisir ces deux globes,
les malaxer, les presser, les frotter, les cajoler

cette sauvage harmonie, extraordinaire animalité éveillée
mais aucune sensation violente, toujours cette douceur si puissante qui me rend fou de bonheur,
à un moment donné, je ne sentais plus du tout mon corps
mais une aile en mouvement à la place
et chaque geste que j’effectuais , chaque mouvement, semblait en faire partie,
c’était sublime comme sensation,
cela n’a pas duré longtemps mais c’était vraiment beau, surprenant,
ces derniers temps j’ai des sensations comme cela qui semblent apparaître de nulle part
comme l’autre jour un pont suspendu dans la lumière
et aujourd’hui cette sensation d’aile géante se mouvant lentement
que semblait former mon corps

j’ai volé pendant de longues secondes, c’était très physique comme sensation,
l’ensemble de mes mouvements, de mes gestes, de mes actions diverses,
ce qui était extraordinaire à ressentir,
c’était leur coordination et le souple et puissant mouvement qui en résultait