#30964
AndranerosAndraneros
Modérateur

Vous vous demandez avec raison @redwitchone :

comment on peut rester détendu, relax, savoir bien respirer et contracter pendant 15 secondes en même temps

Et pour illustrer cette question vous citez un passsage de l’« étape 7 : Massage et contractions : en route vers l’orgasme » du chapitre « Session avec un Aneros » du traité d’aneros. Nous sommes nombreux à nous être posé la même question en nous lançant dans nos premières sessions. Si vous prenez le temps de lire ou de relire les premiers messages publiés par nos amis qui découvraient la pratique du massage prostatique
• sans les mains,
• en mode non mécanisé,
• sans vibrations,
• en activant le masseur par la seule force des contractions anales,
vous constaterez que presque tous ont dû vaincre la même difficulté que vous.

Vous ajoutez en suggérant la réponse :

j’ai presque besoin de bloquer ma respiration pour parvenir à contracter plusieurs secondes… c’est pas confortable.
c’est peut-être de l’entraînement…?

La réponse est OUI. Cette manière de lancer les mouvements du masseur demande une forme d’apprentissage pour la majorité d’entre nous. Cette découverte peut faire naître une frustration chez ceux qui cherchent à profiter facilement et immédiatement de la promesse d’orgasmes multiples bien plus intenses que les orgasmes par stimulation du pénis qu’ils connaissent.

Je vous propose de lire le sujet « Résumé des conseils » que proposait @adam en janvier 2014 qui reprenait quelques extraits des premiers messages qui lui paraissaient importants en marge du traité d’Aneros. Vous pouvez constater que ce point est déjà bien mis en évidence :

Une bonne méthode, pour ceux qui ont un apprentissage difficile ou lent comme moi, est finalement de travailler sur chaque aspect séparément pendant les sessions ou en dehors. Peu à peu les éléments s’assemblent et les résultats s’améliorent.


@jieffe
, @bzo, @pcommep et @genesis vous proposent chacun une excellente réponse. Je confirme que le traité d’aneros vous donne les principes qui doivent guider votre apprentissage. A vous d’en comprendre l’esprit et d’adapter la méthode à vos compétences (in)existantes, à votre personnalité et à votre sensibilité. L’attention que vous devez porter à la perception des sensations nouvelles que vous procure votre masseur doit rester au centre de vos sessions. Tout le reste est au service de cette attention.

Ce qui vous paraît difficile aujourd’hui deviendra plus facile puis naturel avec de la pratique. En expérimentant vous trouverez ce qui vous convient et vous permet d’avancer. Votre parcours pourra être très différent de ceux dont vous lisez le témoignage ; cela ne vous empêchera en rien de vivre bientôt vos premiers orgasmes prostatiques. Je vous encourage à faire preuve de patience, d’application et de confiance. Vos futurs orgasmes vous attendent et vous bouleverseront comme tous nos amis qui vous ont précédé.

Bon cheminement @redwitchone.